Ecoutez Radio Sputnik
    Russeurope Express

    Macron et la colonisation, crime contre l’humanité, «un parfait calcul électoral»

    Russeurope Express
    URL courte
    Jacques Sapir
    Présidentielle 2017 en France (204)
    0 112

    La déclaration d’Emmanuel Macron sur le crime contre l’humanité qu’aurait représenté la colonisation a suscité de très nombreuses réactions. Retour de Jacques Sapir sur cette notion d’un point de vue historique et juridique avec Dimitri Casali, historien et essayiste.

    Le 15 février à Alger, Emmanuel Macron qualifiait la colonisation de « crime contre l'humanité ». Or cette notion, établie au moment du procès de Nuremberg en 1945-1946, est juridique et précise. Pour qualifier ainsi la colonisation, il faudrait donc démontrer l'existence d'un projet étatique motivé par des principes politiques, philosophiques, raciaux ou religieux alors que, dans ce cas, seuls semblent pouvoir être invoqués le motif d'opportunité ainsi que des motifs économiques.

    La colonisation, un crime contre l'humanité? « Non, bien sûr que non! » déclare Dimitri Casalis qui estime qu'il « y a un but idéologique et un but juridique […] Juridiquement, l'article 7 de Rome, il faut qu'il y ait une volonté systématique d'annihiler, une volonté expresse de détruire un peuple. Or en Algérie, il n'y a jamais eu cette volonté pour la simple raison que quand les Français sont arrivés en 1830, il y avait deux millions d'Algériens et quand ils sont partis en 1960, il y avait dix millions d'Algériens. »

    Alors quel est le but de cette déclaration d'Emmanuel Macron? Dimitri Casali considère que « le but d'Emmanuel Macron est clair. Il a voulu rallier tout un électorat, vu la forte concentration de population maghrébine en France […] Entre les 4,5 millions de rapatriés d'Algérie et leurs descendants plus les harkis et les dix à douze millions […] de descendants maghrébins, c'est un parfait calcul électoral. »

    Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaîne YouTube

     

    Dossier:
    Présidentielle 2017 en France (204)

    Lire aussi:

    Le recteur de Notre-Dame de Paris avance une nouvelle cause de l’incendie
    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Une photo de Sputnik prise à Notre-Dame cause une avalanche internationale de fake news
    Tags:
    Présidentielle française 2017, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik