Gaullisme : l’héritage fracturé

Russeurope Express
URL courte
Par
3183
S'abonner

La famille politique gaulliste, qui a marqué la vie politique en France depuis 1945 est aujourd’hui profondément éclatée. Jacques Sapir recevait à ce sujet Eric Anceau, historien et responsable du projet de Debout la France et Roland Hureaux, essayiste et ancien haut fonctionnaire.

À l'élection présidentielle qui se tiendra dans maintenant moins d'un mois, pas moins de 3 candidats se réclament de l'héritage gaulliste ( MM. Dupont-Aignan, Fillon et Asselineau ). Le gaullisme est-il alors toujours d'actualité?

Roland Hureaux estime que la Constitution de la Ve République « telle qu'elle était à l'origine, a été assez largement vidée de sa substance par divers amendements. » L'essayiste cite pour preuve la mise en place du quinquennat par Jacques Chirac mais, selon lui, « il y a encore plus grave, c'est la révision de la Constitution par Nicolas Sarkozy qui concerne une trentaine d'articles et qui introduit un affaiblissement de l'exécutif sur différents sujets par exemple la quasi-disparition du 49.3, la quasi-obsolescence des ordonnances ou du référendum. »

Sur la question de la souveraineté à l'égard de l'OTAN, Eric Anceau rappelle que « Nicolas Dupont-Aignan souhaite une sortie du haut-commandement intégré, rétrograder sur la position du général de Gaulle, bien évidemment il y a des points de convergence indéniables, [avec Mélenchon, Le Pen, Asselineau] il ne s'agit pas de les nier… »

Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaine YouTube

Lire aussi:

Une boulette de BFM TV fait voir rouge à Jean-Luc Mélenchon
Une photo de nouveaux élus faisant des doigts d’honneur déclenche un scandale dans l'Oise
Assassinat du Président algérien Boudiaf: «la prophétie» qui contredit la thèse officielle
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Tags:
élection présidentielle, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook