Ecoutez Radio Sputnik
    Les chroniques de Sapir

    Le clivage souverainistes/pro-UE existe-t-il réellement?

    Les chroniques de Sapir
    URL courte
    Jacques Sapir
    31321134

    L’élection présidentielle a révélé l’existence d’un nouveau clivage : les souverainistes contre les pro-Union européenne. Jacques Sapir débattait sur le sujet avec Philippe Moreau-Desfarges, ancien diplomate et chercheur à l’IFRI et Eric Delbecque, directeur du département d’intelligence stratégique de SIFARIS.

    Le vieux clivage gauche-droite a-t-il été remplacé par celui entre souverainistes et pro-Union européenne? La victoire culturelle des idées souverainistes dans l'opinion française ne fait guère de doute, car même Emmanuel Macron, qui apparaît pourtant comme le plus favorable des politiciens à l'Union européenne, a repris un vocabulaire que l'on peut qualifier de souverainiste.

    Selon Philippe Moreau-Desfarges, il n'y a pas de contradiction entre le patriotisme et l'attachement à l'Europe: « le projet européen dans l'esprit d'Emmanuel Macron et je pense que c'était aussi l'esprit de François Mitterrand, c'est un projet patriotique, la construction de l'Europe […] C'est un moyen pour la France de se réinventer depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale […] C'est vrai que la gauche se veut universaliste, mais elle se veut aussi patriotique. Donc c'est un moyen pour la gauche et Emmanuel Macron de se définir comme un homme de gauche pour se réapproprier l'idée de patrie. »

    L'auteur du Bluff sécuritaire, Essai sur l'impuissance française, estime qu'il « y a eu une défaite d'une certaine idée de l'Union européenne. » Eric Delbecque constate ainsi « depuis un certain nombre d'années, c'est que l'Union européenne telle qu'elle fonctionne, elle ne donne pas satisfaction. »

    Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaine YouTube

     

    Tags:
    Présidentielle française 2017, Institut français des relations internationales (Ifri) de Paris, Union européenne (UE), Emmanuel Macron, Philippe Moreau-Desfarges, Éric Delbecque
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik