Ecoutez Radio Sputnik
    Les chroniques de Sapir

    Les espaces maritimes, entre industrie et géopolitique

    Les chroniques de Sapir
    URL courte
    Jacques Sapir
    0 564127

    Dans quelle mesure les espaces maritimes dans le monde peuvent-ils être aussi le lieu où s’affrontent les grandes puissances globales ? Jacques Sapir est revenu sur le sujet en compagnie de l’amiral Alain Coldefy, directeur de la revue Défense Nationale et Emmanuel Dupuy, président de l'IPSE.

    La mer, du domaine maritime aux industries liées à ce secteur, pourrait se révéler l'atout secret de la France dans les 20 prochaines années. Elle dispose en effet d'un espace maritime particulièrement étendu, mais aussi très divers, allant des mers tropicales aux plus glaciales.

    Le président de l'IPSE, Emmanuel Dupuy, rappelle que « la souveraineté française, le drapeau français est planté sur 3 % des surfaces maritimes mondiales, donc c'est effectivement quelque chose à valoriser, à protéger, à défendre. Parce que c'est devenu aussi un marché, la mer est devenu un marché de plus en plus concurrentiel quand d'ici près de 50 ans, on risque de passer de sept milliards d'habitants à neuf milliards d'habitants. »

    Le domaine maritime dans le cadre de la France pourrait-il constituer un relais de croissance à moyen et long terme? « C'est évidemment vrai », assure Alain Coldefy, qui note que « dans la présente campagne, un seul candidat s'est intéressé et a fait du domaine maritime l'avenir de la France […] On est en pointe et tous nos compatriotes ne le savent pas toujours. On est en pointe sur la technologie d'exploitation du pétrole, sur l'exploitation du gaz, sur les énergies renouvelables […] Malheureusement ça n'est pas très visible et sur les sujets qui touchent le quotidien des Français, c'est-à-dire la pêche en particulier, on est assez mauvais parce que la politique de la pêche commune n'a pas été soutenue comme la politique agricole commune… »

    Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaîne YouTube

     

    Tags:
    Alain Coldefy
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik