Ecoutez Radio Sputnik
    Les chroniques de Sapir

    Les risques d’une nouvelle crise des banques européennes

    Les chroniques de Sapir
    URL courte
    Jacques Sapir
    0 177851

    En Italie, en Espagne, des banques sont en crise, et sont rachetées par des concurrents. Jacques Sapir débattait avec ses invités Benjamin Masse-Stamberger, journaliste économique et membre du Comité Orwell, et Josse Roussel, professeur à la Paris School of Business.

    L'Union bancaire, créée depuis quelques années, devrait être un mécanisme de résolution de ces crises. Les crises, que subissent de plus en plus certaines banques européennes, montrent que la situation macroéconomique dans la zone euro n'est toujours pas revenue à la normale.

    L'économie de la zone euro reste fragile, selon Benjamin Masse-Stamberger: «malgré ce qu'on nous dit, l'économie dans la zone euro s'améliore un petit peu, c'est vrai, mais on n'a pas un véritable redémarrage qui serait fondé sur des fondamentaux véritablement solides. On a un redémarrage qui a été effectivement fondé sur la politique qui a été menée par la Banque centrale européenne avec des injections de liquidités, une politique très expansionniste et puis à nouveau, sur de l'endettement public et de l'endettement privé».

    Quel est le principal danger aujourd'hui pour les banques européennes? Pour Josse Roussel, c'est «le marché obligataire. On a des marchés obligataires qui sont survalorisés, les rendements obligataires sont à un niveau historiquement bas, ce qui veut dire que les obligations sont extrêmement chères puisque les deux évoluent en sens inverse. Il y a donc un risque que ces marchés obligataires retrouvent des niveaux de valorisation beaucoup plus faibles, c'est-à-dire qu'il y ait un krach obligataire».

    Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaine YouTube Radio Sputnik

    Lire aussi:

    Selon Macron, l’Allemagne «bénéficie des dysfonctionnements de la zone euro»
    Euro pour toute l’UE: une idée «complètement déconnectée des réalités»
    Dix ans après la crise financière, on a à nouveau «tous les symptômes»
    Tags:
    crise, banques, Italie, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik