Ecoutez Radio Sputnik
    Les chroniques de Sapir

    La théorie du ruissellement: comment justifier les politiques inégalitaires

    Les chroniques de Sapir
    URL courte
    Jacques Sapir
    0 100526

    La théorie du ruissellement est très «tendance» en science économique. Pour en débattre, Jacques Sapir recevait Gilles Saint-Paul, professeur à la Paris School of Economics, Claude Rochet, professeur d’économie et Philippe Arondel, économiste.

    Qu'est-ce que la théorie du ruissellement économique (ou le trickle-down)? Il s'agit de l'idée selon laquelle l'argent que les riches gagnent, ils le dépensent ou ils l'investissent. Or, ce qui est dépensé en consommation ou investi, constitue le revenu d'autres agents pour aller irriguer l'ensemble de la société. Une théorie qui est difficilement démontrable mais qui est toutefois partagée par de nombreux hommes et femmes politiques au pouvoir.

    Il est difficile selon Gilles Saint-Paul d'identifier précisément l'origine et les fondements idéologiques de cette théorie «pas vraiment incorporée dans les théories modernes de la croissance». Ce n'est que très récemment «que dans des modèles qui sont relativement sophistiqués, on a pu prendre en compte dans une certaine mesure ces phénomènes de ruissellement».

    L'économiste Philippe Arondel se réfère à plusieurs grandes institutions financières internationales qui ne sont pas reconnues pour leur antilibéralisme, et qui concluent que cette théorie ne fonctionnerait pas:«un certain nombre de grands organismes, OCDE, FMI, etc. […] écrivent un certain nombre de textes depuis maintenant trois, quatre, cinq ans pour nous dire: "cette théorie du ruissellement ne fonctionne pas […] ça ne marcherait pas parce qu'il n'y aurait pas cette consommation qui reviendrait sur les plus pauvres, il n'y aurait pas l'investissement, pas de croissance"».

    Est-ce que les riches font développer le pays? Claude Rochet se révèle très critique à l'égard de cette théorie en insistant sur ce que doivent constituer les politiques économiques d'un État: «La lutte contre la rente et l'investissement productif, c'est un gros travail».

    Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik

    Lire aussi:

    Les sanctions ont permis à l’économie russe de sortir d’une économie de rente
    Le FMI prévoit une reprise économique en Russie dès cette année
    Poutine: la croissance des investissements dépasse celle du PIB
    Tags:
    argent, consommation, théories, science, économie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik