Ecoutez Radio Sputnik
    Les chroniques de Sapir

    1918-2018: Les traces de la Grande Guerre

    Les chroniques de Sapir
    URL courte
    Jacques Sapir
    240

    Cent ans après l’armistice du 11 novembre 1918, que reste-t-il de ce conflit qui fut à l’époque le plus violent de l’histoire? Quels bouleversements profonds a-t-il causés dans l’armée, mais aussi l’économie, la société et même la place des femmes? Les historiens Laurent Henninger et Frédéric Rousseau sont les invités de Russeurope Express.

    «Si tu voyais ce pays, ces trous à hommes, partout, partout! On en a la nausée, les boyaux, les trous d'obus, les débris de projectiles et les cimetières», écrivait Apollinaire dans une lettre du front. Un témoignage d'horreur qui reste aussi poignant qu'il est ambivalent, lui qui voulait «casser du Boche». Cent ans plus tard, faut-il commémorer la paix et la fin des combats, ou bien la victoire militaire dans le conflit le plus terrible jamais connu jusqu'alors? La Première Guerre mondiale, par son aspect total et particulièrement brutal, a profondément changé le fonctionnement et la vision de l'armée, mais aussi de l'industrie et de la société toute entière, que ce soit dans son rapport à la violence ou dans la répartition des rôles entre hommes et femmes. Quelles traces en reste-t-il dans le monde actuel?

    Jacques Sapir et Clément Ollivier reçoivent Laurent Henninger, historien militaire, co-auteur de Comprendre la guerre (Perrin, 2012) et collaborateur du magazine Guerres & Histoire, et Frédéric Rousseau, professeur d'histoire contemporaine à l'université Paul Valéry de Montpellier et membre du CRID 14-18 (Collectif de recherche international et de débat sur la Première Guerre mondiale), qui publie 14-18, penser le patriotisme (Folio histoire, 2018) après avoir notamment signé La Guerre censurée (Points, rééd. 2014).

    Lire aussi:

    Taxe carbone: Gilets jaunes contre chantage vert?
    La Russie peut-elle être «rayée des rangs des pays vainqueurs» de la Grande Guerre?
    Brexit: est-il vraiment possible de quitter l’UE?
    Tags:
    mémoire, commémoration, histoire, guerre, Europe, France, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik