Ecoutez Radio Sputnik
    Russeurope Express

    De la voiture-patrimoine à la voiture-kleenex?

    Russeurope Express
    URL courte
    Jacques Sapir, Clément Ollivier
    377

    L’automobile est-elle en train de passer du statut de bien qu’on possède à celui de service qu’on partage? Qu’implique cette évolution pour l’économie des services et les gens qui y travaillent? Cela pourrait-il entraîner une chute importante du nombre de véhicules?

    Produit phare de l'ère industrielle, la voiture pourrait pourtant être à l'aube d'une mutation majeure. Avec le développement de la location, de l'autopartage, du covoiturage ou encore du leasing, c'est une révolution de son usage qui s'amorce, couplée à la révolution technologique de la voiture autonome et électrique: ceci pourrait-il conduire à une baisse du nombre de voitures dans le monde? En devenant avant tout une prestation qu'on utilise plutôt qu'un capital qu'on possède, la voiture va-t-elle devenir un service plutôt qu'un bien, autrement dit va-t-elle glisser du secteur primaire de l'économie vers le secondaire? L'économie collaborative liée à cette évolution est-elle synonyme de partage ou d'uberisation?

    Jacques Sapir et Clément Ollivier reçoivent Serge Federbusch, fondateur de l'association Aimer Paris, et Sayah Baaroun, secrétaire général du Syndicat des chauffeurs privés UNSA-VTC.

    Pour vous abonner au podcast et ne jamais manquer un épisode:

    Sur iTunes et appareils Apple, cliquez sur ce lien.
    Sur Android et autres applications, copiez le flux RSS.

    Lire aussi:

    Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Un attentat suicide dans un mariage fait 63 morts et 182 blessés à Kaboul
    Tags:
    uberisation, covoiturage, services, automobile, économie, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik