Le Kremlin de Moscou et le drapeau russe

Moscou répondra aux attaques orchestrées par les médias contre l'élection 2018

© Sputnik . Vladimir Vyatkin
Actualités
URL courte
Présidentielle 2018 en Russie (110)
14585

La Russie est prête à riposter à toutes les allégations éventuelles des médias occidentaux sur la légitimité de l'élection présidentielle russe de 2018, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Les autorités russes sont-elles préparées à faire face aux allégations de fraudes et de truquage des votes lors de l'élection 2018? Interrogé sur ce sujet dans une émission télé, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a donné une réponse décisive:

«Nous nous préparons à cela, parce que c'est prévisible. Vous savez que les attaques massives contre notre Président et contre notre pays ont commencé bien avant les élections, elles sont bien préparées et orchestrées. Nous avons toujours répondu et nous continuerons à répondre à de telles attaques», a déclaré M.Peskov dans une interview accordée à la chaîne de télévision Rossiya 1.

Le porte-parole a souligné que la majorité de ces allégations avaient généralement un objectif politique à peine voilé.

«Je pense que de plus en plus de personnes — tant en Russie que dans le reste du monde — comprennent que de telles attaques visent à priver la Russie d'un leader fort. Certains n'aime pas une Russie forte… qui non seulement s'est remise sur pied, mais est également en train de redresser ses épaules», a noté M.Peskov.

Vladimir Poutine avait déclaré qu'il se présenterait comme candidat indépendant à l'élection prévue pour le 18 mars 2018 lors de sa grande conférence de presse en décembre. Le 25 décembre, la Commission centrale électorale a refusé d'inscrire Alexeï Navalny dans la liste des candidats étant donné son casier judiciaire.

Dossier:
Présidentielle 2018 en Russie (110)

Lire aussi:

Ce que Poutine pense de ses rivaux à la présidentielle de 2018
La Commission électorale épingle le porte-parole du Kremlin pour son soutien à Poutine
Élections russes, «les médias occidentaux ont choisi leur principal opposant»
Tags:
médias, Dmitri Peskov, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik