Лидер франции ЛДПР Владимир Жириновский на пленарном заседании Государственной Думы РФ.

Campagne électorale russe: des débats entre «tenez-vous bien», «pute» et arrosage d'eau

© Sputnik . Vladimir Fedorenko
Actualités
URL courte
Présidentielle 2018 en Russie (110)
241254

Trois semaines seulement avant l'élection, certains candidats à la présidence russe se lancent dans un débat incendiaire qu'il faut éteindre au sens propre et figuré. Concrètement, Ksénia Sobtchak, candidate du parti Initiative citoyenne, et Vladimir Jirinovski du LDPR se sont lancés mercredi une véritable guerre verbale.

Ça devient chaud à l'approche de la date butoir de l'élection présidentielle russe mi-mars. Au cours des débats télévisés de mercredi, les candidats se sont rassemblés pour convaincre les électeurs, mais la conversation s'est vite transformée en pugilat.

Un affrontement verbal a opposé la candidate «contre tous» Ksénia Sobtchak et Vladimir Jirinovski du Parti libéral-démocrate de Russie (LDPR), le candidat le plus âgé connu pour son excentricité. En plein discours d'un autre candidat, Sergueï Babourine (Union populaire russe), M.Jirinovski est intervenu. Mme Sobtchak lui a demandé de se calmer et de bien se tenir, mais le candidat a alors décidé de s'en prendre à elle, s'écriant «Qu'elle se taise».

«Cessez ce bavardage», lui a dit la candidate du parti Initiative citoyenne, mais M.Jirinovski a contre-attaqué, la qualifiant d'«idiote».

L'animateur du programme, Vladimir Soloviov, a insisté sur le fait qu'il ne devait pas insulter une femme et a rappelé que les minutes en train de s'écouler devaient été consacrées à Sergueï Babourine. M.Jirinovski, en rien gêné, a continué à dire ce qu'il avait à dire:

«Elle est stupide! N'a pas de cerveau!», a-t-il affirmé lorsque la cible de ses jurons lui a lancé un verre d'eau à la figure. Le candidat ne s'est pas désorienté: «Mais voilà, vous voyez ce qu'elle fait! Quelle idiote, emmène-la dehors!»

Alors que Mme Sobtchak ne cessait d'essayer de le calmer, son rival n'a pas cédé:

«Tenez-vous bien», a-t-elle insisté.

«[Elle est] de la boue noire, une meuf dégoutante! La dernière pute! Une idiote folle!», a-t-il lancé en réponse malgré les appels de l'animateur à laisser parler les autres candidats.

Ksénia Sobtchak a par la suite commenté ce qui s'était passé:

«J'ai même dû verser un peu d'eau sur le grand-père pour arrêter sa crise, pauvre homme, il s'est lancé avec une telle passion dans la grossièreté», a-t-elle écrit sur sa page Instagram.

 

 

Les débats du 28 février étaient consacrés aux capacités de défense du pays et à l'armée.

L'élection présidentielle russe aura lieu le 18 mars. De nombreux observateurs électoraux étrangers seront présents lors de l'élection. Selon le ministère russe des Affaires étrangères, l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) entend, à elle seule, envoyer en Russie environ 500 observateurs.

Dossier:
Présidentielle 2018 en Russie (110)

Lire aussi:

Un candidat à la présidentielle russe quitte la salle en plein débat (vidéo)
Le candidat communiste s’excuse auprès de Sobtchak et quitte (de nouveau) les débats
The Show Must Go On: nouvelle prise de bec du duo Sobtchak-Jirinovski
Tags:
bagarre, campagne électorale, débats télévisés, élection présidentielle, Présidentielle russe 2018, Sergueï Babourine, Ksénia Sobtchak, Vladimir Jirinovski, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik