Ksénia Sobtchak

Joute verbale entre les candidats à la présidentielle russe sur le rôle de la femme

© Sputnik . Ramil Sitdikov
Actualités
URL courte
Présidentielle 2018 en Russie (110)
634

Les femmes doivent être belles, gentilles et joyeuses ou il ne s’agit que de «bêtises sexistes condescendantes»? Les candidats à la présidentielle russe ont réussi à transformer leurs discours à l’occasion de la Journée internationale des femmes en un nouvel échange de piques.

Les candidats à la présidentielle russe qui aura lieu dans seulement 10 jours ont profité de la Journée internationale des femmes célébrée le 8 mars pour critiquer leurs opposants.

Retrouvez plus d'articles sur l'élection présidentielle en Russie dans notre dossier spécial

«Chères amies! Je vous félicite pour la journée internationale de l'indépendance et de l'égalité des femmes, le 8 mars. En ce jour, je ne souhaite à aucune d'entre vous d'être toujours gentille, de fleurir au jour le jour et d'orner quelque chose par votre présence — et je ne veux pas non plus entendre ces bêtises sexistes condescendantes. Je ne suis pas un mimosa devant réjouir tout le monde, et mes adversaires politiques vous le confirmeront», a écrit sur son Instagram la candidate «contre tous» Ksenia Sobtchak.

Elle a également souligné que les femmes «ne doivent rien à personne» sauf à elles-mêmes «d'être fortes, indépendantes et d'avoir les mêmes droits que les hommes».

La candidate du parti Initiative citoyenne a en outre critiqué le discours de Maxim Souraïkine, candidat du parti des Communistes de Russie, qui a dit que «la femme doit accoucher et aimer son mari».

Dans le même temps, Pavel Groudinine, candidat du Parti communiste (KPRF), a souligné vouloir que les femmes «restent toujours les plus gentilles et les plus attirantes», «sentent l'amour et l'attention des hommes» et «restent toujours jeunes, belles, aimées et heureuses».

Le Président russe Vladimir Poutine a quant à lui parlé de son «énorme respect envers les femmes, de son admiration pour leur beauté et leur tendresse» ajoutant que «le fait d'élever un enfant est un bonheur et une responsabilité».

Dossier:
Présidentielle 2018 en Russie (110)

Lire aussi:

Les candidats à la présidentielle russe tels que vous ne les connaissiez sûrement pas
À six jours de la présidentielle russe, qui arrive en tête d’un «anti-classement»?
50% des voix dépouillées: Vladimir Poutine arrive en tête avec 75% des suffrages
Tags:
femme, élection présidentielle, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik