Ksenia Sobchak

Ksénia Sobtchak fond en larmes lors des débats présidentiels

© Sputnik . Evgenya Novozhenina
Actualités
URL courte
Présidentielle 2018 en Russie (110)
111119

Après les insultes de Vladimir Jirinovski du LDPR, les fleurs de la part du candidat communiste Pavel Groudinine, la participation de Ksénia Sobtchak aux derniers débats télévisés a de nouveau été marquée par un moment inhabituel. Cette fois-ci, la candidate «contre tous» a fondu en larmes…

La candidate à la présidentielle Ksénia Sobtchak a fondu en larmes lors des débats télévisés de mercredi sur la chaîne de télévision Rossiya 1.

Retrouvez plus d'articles sur l'élection présidentielle en Russie dans notre dossier spécial

Après une allocution aux électeurs, Ksénia Sobtchak a attiré l'attention sur le fait que d'autres candidats l'interrompaient constamment.

«Ces gens n'interrompent que moi», s'est exclamée Mme Sobtchak en direction de l'animateur du programme, Vladimir Solovyov, demandant que «son temps légal» alloué pour son discours soit rattrapé.

Avec des larmes aux yeux, Ksénia a déclaré que Vladimir Jirinovski, chef du Parti libéral-démocrate de Russie (LDPR), non seulement ne lui permettait pas de prononcer un seul mot, mais en plus l'insultait: «Et vous le lui permettez ici à chaque fois», a-t-elle reproché à Vladimir Solovyov.

Le candidat du parti Iabloko, Grigori Iavlinski, a pour sa part exhorté les candidats à ne pas transformer un «différend avec Ksénia Sobtchak en campagne d'excitation».

Rappelons, qu'une véritable guerre verbale avait opposé il y a deux semaines, au cours d'un débat télévisé, Ksénia Sobtchak à Vladimir Jirinovski, le candidat du Parti libéral-démocrate de Russie (LDPR). Après que ce dernier a publiquement insulté la candidate «contre tous», la cible de ses jurons lui a lancé un verre d'eau à la figure.

Une semaine après que des propos offensants ont été formulés à son encontre, la candidate «contre tous» Ksénia Sobtchak a finalement reçu des excuses. Mais, ce n'est pas Vladimir Jirinovski qui est revenu sur ses propos. C'est le candidat communiste Pavel Groudinine qui s'est excusé auprès d'elle et l'a félicitée avec des fleurs à l'occasion de la Journée internationale des femmes.

Dossier:
Présidentielle 2018 en Russie (110)

Lire aussi:

The Show Must Go On: nouvelle prise de bec du duo Sobtchak-Jirinovski
Programme électoral? La candidate à la présidentielle russe n'en a pas besoin
Un candidat à la présidentielle russe quitte la salle en plein débat (vidéo)
Tags:
Présidentielle russe 2018, Grigori Iavlinski, Pavel Groudinine, Ksénia Sobtchak, Vladimir Jirinovski
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik