«En 2018, vous pouvez voter le Président russe dans l'espace, mais pas en Ukraine»

«En 2018, vous pouvez voter le Président russe dans l'espace, mais pas en Ukraine»

© Sputnik . Стрингер
Actualités
URL courte
5321

«L'Ukraine empêche les Russes de voter, c'est une réalité qu'elle ne peut pas accepter. Les instances européennes ne bougent pas le petit doigt. À quoi servent-elles finalement?», les internautes s’indignent de la «démocratie à l’ukrainienne», les autorités de Kiev ayant interdit aux Russes présents en Ukraine de voter le jour de l’élection.

Les internautes du monde entier ont été choqués par la décision des autorités ukrainiennes d'empêcher les citoyens russes se trouvant en Ukraine de se prononcer lors de l'élection présidentielle, déployant devant les bureaux de vote des agents de police et des membres de la garde nationale d'Ukraine.

Retrouvez plus d'articles sur l'élection présidentielle en Russie dans notre dossier spécial

D'autant plus que les médias mainstream, friands de respect des droits de l'homme et de liberté d'expression, ont passé sous silence cette manifestation de la «démocratie à l'ukrainienne».

​«En 2018, vous pouvez élire le Président russe dans l'espace, mais pas en Ukraine»

​«Que diront les 1000+ observateurs internationaux de l'élection présidentielle russe sur le harcèlement des électeurs russes par l'Ukraine, les empêchant d'exercer leur droit de vote démocratique?»

​«Pourquoi n'écrivez-vous pas que l'Ukraine ne laisse pas entrer les citoyens russes à l'intérieur des consulats russes et ne leur permet pas de voter? PS je demande comme un jeune surpris par votre parti pris»

​«Je pense que vous verrez qu'ils ne bloquent pas les citoyens ukrainiens pour voter en Russie. Ils bloquent quelque 70 000 citoyens russes vivant en Ukraine»

«Pendant ce temps à Odessa (Ukraine). Les citoyens russes ne peuvent pas voter dans leur consulat. Les manifestants pro-ukrainiens ont bloqué l'entrée et installé ce «cabinet de vote» devant le bâtimen»

Dimanche, des agents de police ukrainiens et des représentants de la garde nationale d'Ukraine ont bloqué l'accès au consulat de Russie à Lvov où se trouvait l'un des bureaux de vote, empêchant ainsi les électeurs russe de se rendre aux urnes. À Kiev, l'accès à l'ambassade de Russie n'était autorisé qu'aux personnes munies de passeports diplomatiques.

Le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov avait annoncé vendredi sur Facebook que les forces de l'ordre du pays ne permettraient pas aux ressortissants russes se trouvant en Ukraine de se rendre à l'ambassade de Russie à Kiev ni aux consulats russes dans d'autres villes ukrainiennes pendant la présidentielle russe du 18 mars.

Kiev explique son interdiction par l'organisation du scrutin en Crimée. Cette république a adhéré à la Russie en mars 2014 suite à un référendum après un coup d'État en Ukraine, mais Kiev considère toujours la péninsule comme une partie de son territoire.

Selon Moscou, les mesures prises par Kiev sont contraires à la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires ainsi qu'au droit international, notamment à la Convention de 1950 de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

La déléguée russe aux droits de l'homme Tatiana Moskalkova s'est adressée au Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'Onu, à l'OSCE, au Conseil de l'Europe, à l'Office for Democratic Institutions and Human Rights (ODIHR) et à l'Alliance mondiale des médiateurs pour dénoncer le fait que les forces de l'ordres ukrainiennes avaient empêché les citoyens russes se trouvant en Ukraine de se prononcer à l'élection présidentielle.

Lire aussi:

Poutine réagit à l’interdiction pour les Russes de voter en Ukraine
Moscou: l'Ukraine n'est pas un pays civilisé si elle bloque l'accès à l'ambassade russe
En Ukraine, la police interdit aux citoyens russes de voter
Tags:
bureaux de vote, élection présidentielle, police, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik