• Сandidat à la présidentielle 2018 de Russie: Sergueï Babourine
  • Сandidat à la présidentielle 2018 de Russie: Sergueï Babourine
  • Сandidat à la présidentielle 2018 de Russie: Sergueï Babourine
  • Сandidat à la présidentielle 2018 de Russie: Sergueï Babourine
  • Сandidat à la présidentielle 2018 de Russie: Sergueï Babourine
  • Сandidat à la présidentielle 2018 de Russie: Sergueï Babourine
  • Сandidat à la présidentielle 2018 de Russie: Sergueï Babourine
  • Сandidat à la présidentielle 2018 de Russie: Sergueï Babourine
  • Сandidat à la présidentielle 2018 de Russie: Sergueï Babourine
  • Сandidat à la présidentielle 2018 de Russie: Sergueï Babourine
  • Сandidat à la présidentielle 2018 de Russie: Sergueï Babourine
  • Сandidat à la présidentielle 2018 de Russie: Sergueï Babourine
© Sputnik . Sergey Pyatakov
Le politique Sergueï Babourine (à droite) avant le début du XIXe Concile populaire russe mondial consacré au sujet Patrimoine du prince Vladimir et destinées de la Russie historique dans la salle de conférences de la Cathédrale du Christ Saint-Sauveur à Moscou.

Sergueï Babourine, l'un des vétérans de la politique russe. Lorsqu'il était député du Soviet suprême de la République socialiste fédérative soviétique de Russie, il s'est opposé à l'éclatement de l'URSS. M. Babourine préside l'Union nationale russe, parti politique nationaliste et conservateur, dont il est le candidat.

Découvrez les étapes marquantes du parcours qui a été le sien jusqu'à la présidentielle russe de 2018 dans ce diaporama réalisé par Sputnik.

Retrouvez plus d'articles sur l'élection présidentielle en Russie dans notre dossier spécial

Dossier:
Présidentielle 2018 en Russie (110)

Lire aussi:

Ils font une découverte macabre à l’intérieur d’un crocodile de 4 mètres
Un couple achète un vieux château en France et se met à gagner des millions – photos
Les tweets «abjects» de l’époux de la préfète du Puy-de-Dôme ne sont pas passés inaperçus
Tags:
Présidentielle russe 2018, Sergueï Babourine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik