Ksénia Sobtchak

The Show Must Go On: nouvelle prise de bec du duo Sobtchak-Jirinovski

© Sputnik . Maxim Li © RIA Novosti . Sergei Guneev
1 / 2
Élection présidentielle russe de 2018
URL courte
530

Une nouvelle journée de débats et un nouvel épisode de la saga Ksénia Sobtchak-Vladimir Jirinovski, qui donne depuis une semaine du rythme à la campagne électorale russe, est au rendez-vous. Répondant aux piques lancées par la candidate «contre tous» le candidat du LDPR a rétorqué: «On n'est pas à la garderie».

Une nouvelle prise de bec entre la candidate du parti Initiative citoyenne, Ksénia Sobtchak, et Vladimir Jirinovski, du Parti libéral-démocrate de Russie (LDPR), a animé l'édition des débats télévisés ce mardi.

Retrouvez plus d'articles sur l'élection présidentielle en Russie dans notre dossier spécial

M.Jirinovski, qui avait traité mercredi dernier Mme Sobtchak de «meuf dégoûtante» et de «dernière pute», a rappelé que les débats devaient se dérouler dignement. Une occasion pour son adversaire d'intervenir.

«Ceci est dit par l'individu qui ne s'est toujours pas excusé pour les insultes?», a-t-elle lancé.

«Maintenant, je vais rester dans le cadre du sujet, on n'est pas à la garderie, les relations… sont ailleurs», a paré Vladimir Jirinovski.

Les tensions entre ce duo se sont accentuées mercredi dernier, lors des débats, lorsque le leader du LDPR a insulté Ksénia Sobtchak, poussant cette dernière à lui lancer un verre d'eau à la figure.

Une nouvelle intrigue s'est produite dimanche, lorsque Mme Sobtchak a été agressée par un homme qui l'a bousculée et aspergée d'eau. Au moment de l'attaque, ce dernier a crié «C'est pour Jirinovski». Cerise sur le gâteau: lundi, le site officiel de la «candidate contre tous» a été piraté et ses visiteurs étaient redirigés vers une page montrant une photo de Vladimir Jirinovski, sauf que nul n'a pu prouver pour le moment que le candidat pourrait y être pour quelque chose.

Lire aussi:

La candidate Sobtchak dans la tourmente: après l'agression, le piratage?
Ksénia Sobtchak fond en larmes lors des débats présidentiels
Le candidat communiste s’excuse auprès de Sobtchak et quitte (de nouveau) les débats
Tags:
Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik