Pavel GroudininePanneau d'affichage avec une photo de la candidate SobtchakVladimir Jirinovski

Le candidat communiste s’excuse auprès de Sobtchak et quitte (de nouveau) les débats

© Sputnik . Kirill Kallinikov © Sputnik . Мaxim Blinov © Sputnik . Evgueni Biyatov
1 / 3
Élection présidentielle russe de 2018
URL courte
Présidentielle 2018 en Russie (110)
182

Une semaine après que des propos offensants ont été formulés à son encontre, la candidate «contre tous» Ksénia Sobtchak a finalement reçu des excuses. Or, ce n’est pas Vladimir Jirnovski qui est revenu sur ses propos, loin de là. C’est le candidat communiste Pavel Groudinine qui s’est excusé pour ce dernier avant de quitter de nouveau les débats.

La candidate du parti Initiative citoyenne, Ksénia Sobtchak, est la seule femme briguant le mandat présidentiel, a rappelé ce mercredi le candidat du Parti communiste de la Fédération de Russie (KPRF), Pavel Groudinine. Il a appelé les autres candidats à s’excuser auprès d’elle et à la féliciter à l’occasion de la Journée internationale des femmes.

Retrouvez plus d'articles sur l'élection présidentielle en Russie dans notre dossier spécial

«Il est peu probable qu’elle emporte le scrutin – ce sera moi – mais de toute façon je tiens à vous féliciter à l’occasion de cette fête», a-t-il indiqué, avant de quitter le studio.

En se retirant, M.Groudinine a en outre souligné qu’il quittait les débats car les discussions politiques avaient été transformées en show.

Ce n’est pas la première fois que le candidat du KPRF quitte la salle en plein débat. Il l’avait déjà fait mercredi 28 février, lorsque la plateforme de discussion s’est transformée en champ de bataille.

Rappelons qu’une véritable guerre verbale avait opposé mercredi dernier, au cours d’un débat télévisé, Ksénia Sobtchak à Vladimir Jirinovsk, le candidat du Parti libéral-démocrate de Russie (LDPR). Après que ce dernier a publiquement insulté la candidate «contre tous», la cible de ses jurons lui a lancé un verre d’eau à la figure.

Après cet incident, Ksénia Sobtchak a porté plainte contre M.Jirinovski auprès du Parquet général.

Le premier tour de la présidentielle russe aura lieu le 18 mars. De nombreux observateurs électoraux étrangers seront présents lors de l'élection. Selon le ministère russe des Affaires étrangères, l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) entend, à elle seule, envoyer en Russie environ 500 observateurs.

Dossier:
Présidentielle 2018 en Russie (110)

Lire aussi:

Ksénia Sobtchak fond en larmes lors des débats présidentiels
Un candidat à la présidentielle russe quitte la salle en plein débat (vidéo)
Campagne électorale russe: des débats entre «tenez-vous bien», «pute» et arrosage d'eau
Tags:
débats télévisés, excuses, Présidentielle russe 2018, Pavel Groudinine, Ksénia Sobtchak, Vladimir Jirinovski, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik