Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La reconnaissance de l'occupation des pays baltes entraînerait la Russie dans une spirale de procès sans fin

    Russie
    URL courte
    0 0 10
    MOSCOU, 16 mai - RIA-Novosti. La reconnaissance par la Russie de l'occupation des pays baltes fournirait à ces derniers un prétexte pour exiger la compensation du préjudice matériel auprès des instances juridiques internationales, a affirmé au cours d'une conférence de presse lundi à RIA-Novosti Leonid Vardomski, directeur du Centre des pays de la CEI et des Etats baltes de l'Institut académique des études politiques et économiques internationales.

    Selon l'expert, si la Lituanie, la Lettonie et l'Estonie réussissaient à obtenir de la Russie ne serait-ce que dix milliards d'euros, elles pourraient régler plusieurs problèmes économiques sérieux auxquels elles font actuellement face.

    De tous les pays baltes, c'est la Lettonie qui a souffert le plus de la détérioration de ses rapports avec la Russie. "Le transit d'hydrocarbures s'est arrêté, le budget letton perd des recettes, le pays connaît un taux de chômage important et le facteur démographique se détériore : la population adulte se réduit et les jeunes partent pour l'étranger en quête de travail", a-t-il indiqué.

    Il n'en reste pas moins que les autorités lettonnes projettent de "réduire les effectifs des russophones en les poussant à revenir dans leur patrie historique". De l'avis de Riga, cette mesure pourrait ramener leur proportion aux indices sinon lituanien, du moins estonien. Leonid Vardomski a expliqué que si la part des russophones est de 8% en Lituanie et de 30% en Estonie, elle est de 40% en Lettonie.

    "Etant donné la situation démographique actuelle, les intentions (du gouvernement letton) ne s'expliquent que par le fait que si les russophones restent dans le pays et obtiennent la naturalisation, cela pourrait conduire à l'apparition de nouveaux partis, de nouveaux leaders et à une modification de la politique officielle du pays", a encore estimé le chercheur russe.

    Lire aussi:

    À Riga, la marche des légionnaires SS prend de l'ampleur
    Les Russes, discriminés en Lettonie, saisissent la Cour pénale internationale
    Le contingent de l’Otan en Lettonie augmenté de 100 militaires canadiens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik