Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Les agences d'adoption étrangères commettent des infractions de la loi russe (Parquet général)

    Russie
    URL courte
    0 10
    MOSCOU, 28 juin - RIA-Novosti. L'adjoint au procureur général russe Sergueï Fridinski révèle un grand nombre d'infractions par les agences étrangères d'adoption de la législation russe.

    "Il y a un très grand nombre d'infractions de la loi dans le domaine de l'adoption", a-t-il indiqué sur les ondes de la radio Echo de Moscou mardi.

    Selon lui, il y a eu des cas où des agences d'adoption ont fonctionné sans que leur accréditation soit prorogée ni sans contrats de travail. Des infractions aux modalités de recensement des enfants adoptés ont également été commises.

    "Notre travail ne vise pas à suspendre l'adoption d'enfants par des étrangers, nous voulons arrêter les violations de la loi", a indiqué le procureur général adjoint.

    "Lorsqu'on affirme que le Parquet veut fermer les agences d'adoption et d'interdire aux enfants de partir à l'étranger pour traitement, c'est absolument faux. Le Parquet ne décide de rien, c'est une instance qui veille au respect de la loi et à l'élimination des infractions qui sont commises dans ce domaine", a-t-il ajouté.

    Ces dernières années, a poursuivi Sergueï Fridinski, les enfants sont plus souvent adoptés par les étrangers que par les Russes. En 2004, par exemple, les étrangers ont adopté près de 9 000 enfants alors que les Russes environ 7 000 seulement. Le décalage ne cesse de se creuser au fil des années, a-t-il souligné.

    L'une des causes de cette situation est le fait que les étrangers bénéficient souvent de conditions plus avantageuses que les Russes.

    "Souvent, des groupes d'enfants partent comme des touristes à l'étranger où ils vivent en famille", a encore relevé le procureur général adjoint.

    Lire aussi:

    RT reçoit des dizaines de demandes d'adoption d'enfants russes devenus orphelins en Irak
    Obésité enfantine: la faute aux grands-mères?
    Orphelins russes en Irak: Moscou en étroit contact avec Bagdad
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik