Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La Russie disposait de l'information sur l'infiltration de terroristes de l'Afghanistan en Asie centrale (Poutine)

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    NOVO-OGAREVO, 28 juin - RIA-Novosti. La Russie disposait de l'information sur l'infiltration de terroristes de l'Afghanistan en Asie centrale et en avertissait les pays (centrasiatiques) où ces terroristes se concentraient, a déclaré Vladimir Poutine.

    "Vous savez, nous avions l'information sur l'infiltration de terroristes de l'Afghanistan. Nous en avons avertis nos collègues des pays où ces terroristes se concentraient mais nous ne sommes pas au courant si cette information a été portée à temps à votre connaissance. Ce problème existe en effet", a noté le président russe recevant dans sa résidence de Novo-Ogarevo le président ouzbek Islam Karimov.

    "Je n'évoquerai pas les autres aspects des événements tragiques des 12-13 mai mais nous confirmons l'information que l'infiltration de terroristes venant de bases aménagées en Afghanistan et leur concentration sur des territoires limitrophes ont effectivement eu lieu", a indiqué Vladimir Poutine.

    "Nos services secrets le confirment", a ajouté le chef de l'Etat.

    Selon les données officielles de Tachkent, dans la nuit du 12 au 13 mai et tout au long de la journée qui a suivi une série d'actes de terrorisme et d'attaques de bandits qui ont fait des morts (176) et des blessés (295) ont été commis dans la région d'Andijan (est de l'Ouzbékistan). Le ministère ouzbek de l'Intérieur affirme que 79 morts et 62 blessés sont des terroristes.

    Selon les enquêteurs, des organisations internationales "Mouvement islamique du Turkestan" (ex-Mouvement islamique d'Ouzbékistan), "Hizb-ut Tahrir" et l'une des ses filiales, "Akramiilar", ont été engagés pour mener cette attaque terroriste.

    Lire aussi:

    Djihadistan : voyage en terre de radicalisation
    Attentat de Stockholm: Le suspect «reconnaît avoir commis un acte terroriste»
    L’Afghanistan dans le collimateur de Daech, selon un ambassadeur russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik