Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Les explosions de Londres seraient liées à la guerre en Irak (un expert)

    Russie
    URL courte
    0 10

    MOSCOU, 7 juillet - RIA Novosti. Les explosions de Londres sont "un chantage politique" visant à faire pression sur la Grande-Bretagne dans le dossier irakien, a estimé dans une interview à RIA Novosti un ancien des services secrets russes, sous le couvert de l'anonymat.

    "Nul doute qu'il s'agit d'une tentative de chantage. C'est la réaction des mouvements terroristes arabes face à la fermeté de la Grande-Bretagne dans le dossier irakien", a-t-il indiqué.

    À son avis, les explosions sont une action planifiée à l'avance par plusieurs mouvements terroristes internationaux qui agissent sur plusieurs fronts.

    "Une chasse aux ambassadeurs a débuté ces derniers temps à Bagdad: des inconnus ont enlevé l'ambassadeur d'Égypte, blessé l'ambassadeur de Bahreïn et tiré sur les voitures des ambassades russe et pakistanaise", selon l'interlocuteur de l'agence.

    "Au cours de ces derniers jours, tous les feux de l'actualité sont braqués sur Londres, notamment en raison du choix de la ville organisatrice pour les JO-2012. Tout porte à croire que les terroristes en ont tenu compte en organisant les explosions", a-t-il dit.

    La source n'exclut pas que les explosions soient l'œuvre de l'Armée républicaine irlandaise (IRA).

    "Ces explosions pourraient également être l'œuvre des intransigeants de l'IRA qui contestent les accords politiques conclus par l'aile plus modérée du parti", a relevé l'interlocuteur de l'agence.

    Les représentants de toute une série de mouvements extrémistes internationaux se sentent en toute impunité en Grande-Bretagne, ce qui aurait facilité ces crimes, a indiqué à RIA Novosti un autre expert russe en matière de lutte contre le terrorisme international.

    "Beaucoup de représentants d'organisations différentes liées à l'extrémisme international, notamment de leurs structures financières, résident ouvertement en Grande-Bretagne", a rappelé la source.

    Au moins deux personnes sont mortes et jusqu'à 90 ont été blessées dans une série d'explosions qui ont frappé jeudi matin la capitale britannique.

    Lire aussi:

    HRW appelle Kiev à fournir les preuves justifiant les accusations contre Vychinski
    Interpellation de journalistes russes à Kiev: Moscou adresse deux notes de protestation
    Maria Zakharova appelle les USA à ne pas «faire des ronds de jambe» à Kiev
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik