Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Des sites d'immersion de déchets toxiques soumis à des observations dans les mers d'Okhotsk et du Japon

    Russie
    URL courte
    0 01

    VLADIVOSTOK, 21 juillet. De notre correspondant Anatoli Ilioukhov. Le navire scientifique Professor Khromov a quitté jeudi Vladivostok à destination des mers d'Okhotsk et du Japon en vue d'y rechercher des sites d'immersions de déchets toxiques. Une expédition du ministère russe des Situations d'urgence est à son bord.

    Cette expédition, la quatrième du genre, se poursuivra 46 jours. Ses membres sont des océanologues, des hydrologistes, des écologistes et d'autres spécialistes. Ils observeront trois sites. Pour ce faire ils utiliseront le bathyscaphe Morskoï lev (Lion marin) ainsi que des sonars. Des prélèvements d'eau et de sol marin seront effectués.

    Ces observations permettront d'évaluer l'état des sites, le danger qu'ils représentent et d'envisager les moyens à mettre en oeuvre en cas de pollution de l'eau par ces substances toxiques.

    Au cours des expéditions précédentes effectuées en 2003 et 2004 une dizaine de sites avaient été inspectés dans la partie septentrionale de la mer du Japon, dans le détroit de Pierre le Grand et dans le centre de la mer d'Okhotsk. Dans deux secteurs de la mer du Japon et dans un secteur de la mer d'Okhotsk les spécialistes du ministère des Situations d'urgence avaient décelé une teneur en césium-137 des eaux de fond supérieure de 20-30 fois à la moyenne et de 30 à 80 fois dans les prélèvements de sol marin. En dépit de son importance, cette concentration reste dans les limites du tolérable.

    Lire aussi:

    Des navires de guerre chinois font route vers la Russie pour des manœuvres navales
    Le сroiseur Varyag et le SN Tomsk frappent une cible avec des missiles de croisière: vidéo
    Un croiseur allemand découvert au fond de la mer près des îles Kouriles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik