Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La non-réalisation du programme de destruction d'armes chimiques coûterait cher à la Russie

    Russie
    URL courte
    0 11

    MOSCOU, 21 juillet - RIA Novosti. Le ministre russe de l'Industrie et de l'Energie, Viktor Khristenko, soumettra jeudi au gouvernement une nouvelle rédaction du programme de destruction des armes chimiques.

    D'ici à 2012 la Russie dépensera pour la destruction du plus important arsenal d'armes chimiques au monde 171 milliards de roubles (un peu plus de 6 milliards de dollars). La non-réalisation du programme pourrait remettre en question des rentrées annuelles de l'ordre de 7,5 milliards de dollars, annonce le journal d'affaires Biznes.

    Le programme en question, échelonné jusqu'à 2012, prévoit la destruction en Russie de tous les types d'armes chimiques ainsi qu'une partie des usines où elles étaient fabriquées. L'autre partie sera recyclée dans la production civile.

    Le programme coûtera au trésor russe 171 milliards de roubles. Cet argent servira à détruire 40.000 tonnes d'armes chimiques. Pour détruire leurs 21.000 tonnes d'armes chimiques, les Etats-Unis dépenseront 24 milliards de dollars.

    Au 1-er janvier 2005, sur ces 171 milliards de roubles 25,05 avaient déjà été dépensés, dont 21,46 provenaient du budget fédéral et 3,59 de l'assistance étrangère. Dans les 171 milliards de roubles, l'aide étrangère est de 10,52 milliards de roubles.

    Selon l'assistant du ministre de l'Industrie et de l'Energie pour le complexe militaro-industriel, Vladimir Liachtchenko, la Russie avait fait appel à l'aide étrangère principalement dans la deuxième moitié des années 90 du siècle dernier, dans le contexte d'une grave crise financière. Aujourd'hui nous sommes pleinement en mesure de réaliser le programme nous-mêmes et de montrer au monde que nous ne sommes pas à genoux, a dit Vladimir Liachtchenko.

    De l'avis du directeur du département du complexe militaro-industriel du ministère de l'Industrie et de l'Energie, Youri Koptiev, si le financement public est régulier, la Russie remplira la totalité des clauses de la convention dans les délais. Dans le cas contraire des sanctions seront prises à son égard. Par exemple, ses exportations d'engrais chimiques, qui ont été chiffrées à 7,5 milliards de dollars cette année, pourraient être limitées.

    Lire aussi:

    Derniers arsenaux chimiques: quels pays n'y ont pas encore renoncés?
    De quel pays viennent les touristes les plus généreux?
    Combien ont coûté aux USA les guerres à l'étranger après le 11 septembre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik