Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Est-il possible qu'un musulman devienne président en Russie?

    Russie
    URL courte
    0 0 0

    MOSCOU, 21 juillet - RIA Novosti. Compte tenu de l'évolution démographique et confessionnelle actuelle, la question de savoir si un musulman peut devenir président en Russie cessera probablement d'être purement spéculative dans un avenir prévisible, pense Valeri Egozarian, directeur du Centre d'étude des relations internationales de l'Institut de projets sociaux, dans l'hebdomadaire politico-économique Expert.

    Il ressort d'un sondage d'opinion effectué par l'Institut que le nombre d'électeurs russes qui prennent en considération l'appartenance confessionnelle du candidat peut constituer environ 25 millions de personnes, soit près de 22 % de l'électorat.

    La part des musulmans ne cesse de s'accroître en Russie: de 1989 à 1999, elle est passée de 8 % à 10 % de la population (contre 6 % en 1959). De plus, environ 20 millions d'immigrés illégaux séjournent en Russie. La proportion de musulmans d'Asie centrale et d'Azerbaïdjan est immense parmi eux.

    Il se peut que les indices formels qui permettent de considérer la Russie comme une puissance chrétienne disparaissent bientôt. Si les rythmes actuels de l'accroissement du nombre des musulmans se maintiennent en Russie, dans 100 ans, leur proportion s'accroîtra de deux fois. Vers 2100, les musulmans pourront constituer 16 à 18 % de la population de la Fédération de Russie (environ 20 millions). Si le nombre d'orthodoxes continue de diminuer, alors, pendant la même période et peut-être même plus tôt, les deux parties de la population de la Russie - les orthodoxes et les musulmans - seront égales.

    L'expérience mondiale montre que, lorsqu'un groupe de la population du pays atteint 10 à 12 % du nombre total des habitants, ses intérêts doivent être représentés au pouvoir, sinon la recrudescence des conflits interethniques ou interconfessionnels deviendra inévitable. L'expert trouve des exemples probants dans les dernières décennies aux Etats-Unis et dans plusieurs Etats postsoviétiques (la Kirghizie, la Moldavie, la Lettonie et l'Estonie).

    Depuis quelques années, une partie des musulmans de Russie, regroupés d'après l'indice confessionnel, est très active en politique, et leur nombre ira croissant, prévoit l'expert. Par conséquent, l'hypothèse selon laquelle la Russie pourrait se doter d'un président musulman cesse de relever de la fiction.

    Lire aussi:

    L’islam deviendra la religion la plus répandue dans le monde en 2070
    Sommet de Kazan, prochain point d’orgue des relations Russie-Monde musulman
    La population musulmane en Europe pourrait tripler d'ici 2050
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik