Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Un tribunal restitue ses actions à Sibneft

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 21 juillet - RIA Novosti. Le tribunal Basmany a levé mercredi le séquestre qui frappait 14,5 pour cent des actions de la société pétrolière Sibneft. Ce gel avait été décidé il y a un an pour couvrir la dette de Ioukos. On estime sur le marché que cette décision de justice résulte d'un lobbying du patron de Sibneft, Roman Abramovitch (jusqu'à mercredi 57,5 pour cent des actions lui appartenaient), qui s'apprête à vendre la compagnie au monopole public Gazprom, annonce la publication Internet Gazeta.ru.

    Ioukos avait acquis les actions de Sibneft après une transaction portant sur la fusion des actifs, au cours de laquelle en échange de 8,8 pour cent de ses actions Ioukos avait obtenu 34,5 pour cent des actions de Sibneft. Après le début de l'affaire Ioukos, les propriétaires offshore de Sibneft ont intenté un procès de résiliation de marché, mais les choses n'ont pas abouti suite au séquestre du paquet d'actions décidé par le Parquet général.

    Maintenant 14,5 pour cent des actions séquestrées ont été restituées à Sibneft. Selon Lev Snykov, analyste de la société d'investissement FIM Securities, les autres 20 pour cent des actions Sibneft, appartenant à Ioukos, sont placées sous double séquestre: les valeurs ont été séquestrées une seconde fois le 6 juillet dernier sur demande de Rostneft. Pour le patron de la société publique, Sergueï Bogdantchikov, la chose était nécessaire pour faire aboutir les poursuites en justice engagées contre Rosneft par Iouganskneftegaz (une filiale de Ioukos).

    Mais il ne s'agit là que d'un prétexte officiel. Alexeï Makarkine, directeur général adjoint du Centre des technologies politiques, est convaincu que la véritable raison du second séquestre des 20 pour cent d'actions doit être recherchée dans la lutte que se livrent Gazprom et Rosneft pour la prise de contrôle de Sibneft.

    Sur ce plan la restitution à Sibneft de 14,5 pour cent de ses actions est curieuse: en effet, si Rostneft avait pris le contrôle sur ce paquet d'actions, sa part dans Sibneft lui aurait permis de bloquer les décisions de la majorité au sein du directoire. Du moment que Gazprom et Rosneft contrôlent les groupes concurrents du Kremlin, une telle évolution des événements aurait conduit à des conflits perpétuels dans la gestion des actifs.

    Lev Snykov est persuadé que la restitution des actions à l'actionnaire principal Sibneft réduit le risque d'absorption de Sibneft par la société publique.

    Lire aussi:

    Le tribunal de Bruxelles lève le gel des actifs russes en Belgique, dont ceux de Sputnik
    Affaire Ioukos: les ex-actionnaires retirent la plainte contre la Russie en Belgique
    Ioukos: les ex-actionnaires renoncent aux actifs russes, la justice russe confirme
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik