Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le gouvernement russe approuve le programme de destruction des stocks d'armes chimiques

    Russie
    URL courte
    0 0 0

    MOSCOU, 21 juillet - RIA Novosti. Le gouvernement russe a approuvé jeudi dans les grandes lignes le programme fédéral de destruction des stocks d'armes chimiques russes d'ici à 2012, indiquent les sources officielles.

    Le programme prévoit d'accorder à cet effet 171 milliards de roubles (près de 6 milliards de dollars), a annoncé le vice-premier ministre russe, Alexandre Joukov, à la réunion gouvernementale.

    Le programme sera mis au point avant le 15 août 2005 et soumis ensuite au gouvernement, a précisé M. Joukov.

    160 milliards de roubles (5,5 milliards de dollars) du volume général du financement seront débloqués du budget, le reste sera accordé à titre gratuit par des Etats étrangers, a fait savoir Victor Khristenko, ministre russe de l'Industrie et de l'Energie.

    Le programme prévoit, selon lui, de détruire 20% des stocks existants d'ici 2007, 45% des stocks, d'ici 2009 et d'achever la destruction des 40.000 tonnes d'armes chimiques pour l'année 2012. Parallèlement, 24 sites de destruction et un site de mise au point d'armes chimiques seront éliminés.

    10% des dépenses dans le cadre du programme seront consacrées au développement des régions, villes et villages dans lesquels sont situés les sites de destruction, a relevé le ministre.

    La Russie a ratifié la Convention sur l'interdiction des armes chimiques en 1997, a rappelé Victor Khristenko. "C'était une tâche difficile, car au moment de la ratification, nous ne disposions pas de capacités de production et de financement nécessaires", a dit le ministre. La Russie espérait recevoir l'aide des pays étrangers, mais certains d'entre eux, ayant promis d'accorder un financement, sont restés dans l'expectative alors que d'autres avaient avancé des conditions supplémentaires, a-t-il indiqué.

    C'est les raisons pour lesquelles les délais de destruction des armes chimiques russes ont été prolongés jusqu'en 2012, a ajouté le ministre.

    "Au lieu des 35 milliards de roubles (1,2 milliard de dollars) prévus, les pays étrangers nous ont accordé 21 milliards dans le cadre de ce programme. L'assistance ne nous a été accordée que pour trois des sept sites de destruction, de plus, les Etats-Unis, un des partenaires étrangers, n'ont pas accordé d'argent à ces fins de 1999 à 2002", a souligné Victor Khristenko.

    Outre les problèmes du financement du programme par les pays étrangers, le rapporteur a soulevé la question de la sécurité du stockage et de la destruction de ce type d'armes qui, compte tenu des nouvelles menaces, nécessitent également un financement supplémentaire.

    Lire aussi:

    La Russie a détruit 98% de ses armes chimiques
    Derniers arsenaux chimiques: quels pays n'y ont pas encore renoncés?
    Soutien à la Syrie: Trump examine le durcissement des sanctions contre Moscou et Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik