Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    L'EEU deviendra sous peu une "union tripartite"

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 1er août - RIA Novosti.

    L'Espace économique unique (EEU) de la Russie, de l'Ukraine, de la Biélorussie et du Kazakhstan semble vivre ses derniers jours. L'Ukraine refuse net d'adopter les mêmes règles douanières et de mettre en place les mêmes organes de gestion que ses partenaires qui, pour leur part, ne sont pas prêts à faire de l'EEU une simple zone de commerce en franchise, annonce le quotidien Vedomosti.

    La création de l'EEU a été annoncée par les leaders russe, ukrainien, biélorusse et kazakh en févier 2003. L'idée de l'association prévoyait la création d'une zone de libre échange, d'une union douanière et la mise en place de règles uniques de soutien aux producteurs et d'organes supranationaux qui détermineraient, entre autres choses, les tarifs douaniers. Pour ce faire, les associés devaient avaliser 93 accords au total.

    Dès le début l'Ukraine a donné un coup de frein à l'intégration. A sa demande, la moitié des 29 accords de première priorité portent sur la création d'une zone de libre échange et le texte de l'accord sur l'EEU stipule que les pays peuvent y adhérer pendant des périodes différentes.

    Vendredi, la réunion du Groupe de haut niveau chargé de la création de l'EEU a mis en évidence que les idées que les participants ont de l'intégration diffèrent d'une façon radicale. Kiev ne consent qu'à signer moins de la moitié des accords sur l'EEU. Ils portent tous sur le démantèlement des barrières commerciales. L'Ukraine est également contre la création d'organes supranationaux sans lesquels cette union ne peut pas fonctionner et contre l'unification des régimes douaniers des pays membres dans les échanges avec des pays tiers.

    Kiev craint que sa participation plein format à l'EEU ne retarde l'intégration de l'Ukraine à l'Union européenne et à l'Organisation mondiale du commerce.

    Mais sans l'Ukraine créer une telle association intégrée n'a pas de sens, de l'avis général des fonctionnaires et des experts interrogés par le quotidien. En effet, les autres membres peuvent adopter les règles prévues pour l'EEU dans le cadre de la Communauté économique eurasiatique (CEEA). D'autre part, la Russie et la Biélorussie forment déjà une union, explique le directeur général du Centre de la politique et du droit commercial, Anatoli Martynov, alors qu'un fonctionnaire du ministère de l'Industrie et de l'Energie affirme qu'à leur rencontre au sommet de la CEI, le 26 août, les présidents des quatre pays annonceraient que l'EEU serait une "union tripartite".

    Lire aussi:

    Ukraine dans l'UE: la route sera longue, selon Vilnius
    L’Iran signe un accord d’envergure avec la Russie et ses voisins
    Protectionnisme américain: Juncker détaille son plan de riposte
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik