Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La Marine de guerre russe n'a toujours pas de service de sauvetage opérant

    Russie
    URL courte
    0 10
    MOSCOU, 8 août - RIA Novosti. Au cours des cinq années qui se sont écoulées depuis l'accident survenu au sous-marin nucléaire Koursk la Marine de guerre russe n'a pas réussi à mettre en place un service de sauvetage opérant, écrit le quotidien Vedomosti.

    Empêtré dans des câbles, le bathyscaphe AS-28 et ses sept membres d'équipage ont passé plus de trois jours au fond de la mer de Béring près des côtes de la presqu'île du Kamtchatka. Dimanche il a refait surface exclusivement grâce à l'assistance de la Royal Navy britannique. 29 de ses spécialistes avaient amené au Kamtchatka par avion le robot Scorpion dont les bras manipulateurs ont sectionné les câbles qui immobilisaient le bathyscaphe. Le porte-parole de Vladimir Poutine, Alexeï Gromov, a annoncé que le chef de l'Etat avait exprimé ses remerciements aux participants aux opérations de secours. Seulement ces opérations ont irrité les politiques : à gauche principalement en raison du recours à l'assistance de militaires étrangers et à droite pour la situation lamentable dans laquelle se trouve la marine de guerre.

    "On se demande pourquoi les Britanniques disposent du matériel requis et pas nous", demande avec indignation le leader du KPRF (Parti communiste de la Fédération de Russie), Guennadi Ziouganov. Dmitri Rogozine, le chef de Rodina, le parti de la gauche patriotique, a dit que sa fraction allait intervenir auprès du Parquet militaire parce qu'il soupçonne les chefs de la Marine de guerre russe de négligence et émet des doutes sur "le véritable rôle joué par les sauveteurs britanniques". Seule Iedinaïa Rossia (Russie unie) est satisfaite: le chef du Comité exécutif central de cette formation, Andreï Vorobiov, a déclaré que "l'opération a été menée avec beaucoup de professionnalisme" et supplié les politologues de cesser de se livrer à des spéculations.

    Les militaires disent qu'ils ont tiré des leçons de la catastrophe survenue au Koursk. Sept engins de recherche Tiger, quatre scaphandres de plongée ont été achetés à l'étranger, un nouveau navire de sauvetage a été lancé à Rybinsk pour le compte de la marine de guerre, a indiqué une source au ministère russe de la Défense. 300 millions de roubles ont été inscrits au budget 2005 pour la conception d'un nouveau scaphandre de plongée, soit autant que pour la création d'un chasseur de nouvelle génération, ajoute un haut fonctionnaire de l'Agence fédérale pour l'industrie.

    Toutefois, le service de sauvetage est partagé entre quatre flottes et dans la Flotte russe du Pacifique il l'est de surcroît entre le Kamtchatka et le Primorié, si bien que partout les forces et les moyens sont insuffisants, a dit au journal l'expert naval Mikhaïl Barabanov. Si le sauvetage d'un "engin sous-marin de petite taille pose problème à la marine de guerre, alors que se passerait-t-il si un pépin sérieux survenait à un véritable submersible nucléaire?", interroge-t-il non sans appréhension.

    Lire aussi:

    La Défense russe diffuse des images du lieu de naufrage présumé du sous-marin argentin
    Exercices russo-chinois Joint Sea 2017: l’accent sur la «guerre sous-marine»
    Le «duel contre le sous-marin russe» pour cacher la honte de la flotte britannique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik