Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La tragédie du Koursk n'a rien appris à la Marine de guerre russe

    Russie
    URL courte
    0 01
    S'abonner

    Il y a cinq ans jour pour jour, le sous-marin nucléaire Koursk sombrait en mer de Barents pendant des exercices de la Flotte du Nord à la suite d'une explosion à son bord. Aucun des 118 membres d'équipage n'en est sorti vivant.

    La Marine de guerre russe n'a pas appris à exploiter l'équipement de sauvetage moderne acheté après la perte du sous-marin nucléaire Koursk, a constaté le chef d'état-major principal des Forces navales russes l'amiral Vladimir Massorine, au terme de la cérémonie de pose de gerbes au pied du monument élevé à la mémoire de l'équipage du Koursk disparu le 12 août 2000 en mer de Barents.

    "Des équipements modernes ont été achetés. Mais nous n'avons pas pu les utiliser. Le Parquet et notre enquête en établiront la cause", a dit l'amiral à propos de l'accident du bathyscaphe AS-28 Priz au large du Kamtchatka, les 4-7 août.

    A la question de savoir si des enseignements ont été tirés de la tragédie du Koursk, il a répondu: "Des enseignements élémentaires, oui. Nous n'avions pas assez de matériel de sauvetage. Nous en avons acheté. Maintenant il faut apprendre à bien l'utiliser".

    Les sauveteurs britanniques qui ont aidé à l'opération de remontée de l'AS-28 vaquent à leurs affaires tous les jours, a dit Vladimir Massorine.

    "C'est leur métier. On les embauche et ils travaillent. Chez nous, les sauveteurs qui utilisent notre équipement s'entraînent de temps à autre, comme c'est prescrit pour le temps de travail et ne font qu'attendre une occasion de sauver quelqu'un. C'est mauvais, je pense", a-t-il estimé.

    "Je tiens à répéter que chez nous, après le Koursk, la Marine de guerre possède le matériel le plus moderne. Tout simplement nous n'avons pas pu en profiter", a souligné l'amiral.

    "Il faut qu'on change, qu'on devienne différent, qu'on devienne responsable, honnête et professionnel", a-t-il dit.

    Il y a cinq ans jour pour jour, le sous-marin nucléaire Koursk sombrait en mer de Barents pendant des exercices de la Flotte du Nord à la suite d'une explosion à son bord. Aucun des 118 membres d'équipage n'en est sorti vivant.

    Tags:
    K-141 Koursk, Vladimir Massorine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik