Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Vladimir Poutine ne présentera pas sa candidature aux présidentielles de 2008 (version élargie)

    Russie
    URL courte
    0 110
    MOSCOU, 6 septembre - RIA Novosti. Le président russe, Vladimir Poutine, a confirmé qu'il n'envisageait pas de présenter sa candidature aux présidentielles de 2008, lors d'une rencontre au Kremlin.

    "Je ne présenterai pas ma candidature au poste de président en 2008. Je pense que l'essentiel pour le pays est la stabilité. La Constitution est le gage de la stabilité. Je n'ai pas d'intention de la modifier", a dit le président, interrogé par les politologues et analystes étrangers qu'il a rencontrés lundi.

    Le désir des gens au pouvoir d'y rester est naturel, a indiqué le chef de l'Etat en citant l'exemple de l'Allemagne. "Il y a un candidat leader et un autre qui est en retard. Mais il continue la lutte, et il a raison", a dit Vladimir Poutine.

    S'agissant de la Russie, le président a souligné qu'il n'y aurait pas de prémisses objectives de déstabilisation dans le pays si la politique actuelle, appliquée depuis déjà cinq ans est poursuivie. "La croissance des revenus réels de la population est de 10% tous les ans. C'est la base de la stabilité", a indiqué le chef de l'Etat.

    Vladimir Poutine estime nécessaire de développer le multipartisme en tant que base de la stabilité. Le strict respect de la législation est une autre base de la stabilité, selon lui.

    "En 2008, je me propose de quitter le Kremlin, mais je ne veux pas quitter la Russie. C'est aussi un facteur de stabilité", a-t-il dit.

    Interrogé sur ses projets pour l'après-2008, M. Poutine a répété : "Je voudrais que mon expérience et mes connaissances soient utiles à la Russie".

    Le numéro un russe a rencontré lundi au Kremlin un groupe de politologues et d'analystes étrangers spécialistes des problèmes de la Russie. Les experts se sont rassemblés à Moscou pour participer à la réunion annuelle du club de discussion international Valdaï organisé par RIA Novosti et le Conseil de politique extérieure et de défense.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik