Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Des avions avec de l'aide humanitaire prêts à décoller pour les Etats-Unis

    Russie
    URL courte
    0 0 01

    MOSCOU, 6 septembre - RIA Novosti. Le ministère russe des Situations d'urgence espère que les avions de transport russes avec une aide humanitaire destinée aux victimes de l'ouragan Katrina partiront pour les États-Unis mardi soir. "J'espère que les avions décolleront ce soir", a déclaré mardi le directeur du département des activités internationales du ministère Iouri Brajnikov sur les ondes de la radio "Écho de Moscou". Deux avions Il-76 sont prêts à décoller sur l'aérodrome de Ramenskoïe, dans la région de Moscou, depuis le 30 août.

    "Les autorités américaines n'ont pas encore indiqué l'aéroport qui pourrait accueillir nos avions. Il y a des aéroports où les Il-76 ne peuvent pas se poser", a annoncé M.Brajnikov.

    Le premier avion acheminera 17 t de matériel humanitaire dont des rations alimentaires individuelles et des couvertures. Le deuxième avion transportera des tentes, le poids total du fret dépasse 27 tonnes. Au total, l'Il-76 embarquera 18 types de matériels humanitaires.

    Le ministère russe des Situations d'urgence pourrait également envoyer un troisième avion aux États-Unis.

    Ce n'est pas l'absence de ressources, mais l'octroi d'aide aux victimes qui pose des problèmes aux États-Unis. "Il est évident que les États-Unis sont désorganisés. Ils ont assez de ressources, mais ce ne sont pas les ressources, mais les gens et les équipements qui peuvent aider les victimes. Ils manquent d'organisation pour collecter les ressources dans leur pays. Les Américains s'attendaient à une catastrophe de moindre envergure", a noté le fonctionnaire russe.

    Tous les ressortissants russes se trouvant dans la zone sinistrée ont été retrouvés, a conclu M.Brajnikov.

    Lire aussi:

    La Russie achemine plus de 23 t de fret humanitaire au Yémen
    La Russie envoie de l’aide humanitaire au Yémen
    La Russie livre eau et fret humanitaire à la Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik