Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La Cour des comptes veillera à ce que les ressources naturelles soient utilisées plus rationnellement

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 6 septembre - RIA Novosti. La Cour des comptes a l'intention de veiller à ce que les ressources naturelles soient exploitées de façon plus rationnelle, a déclaré mardi son président Serguéi Stepachine, dans son intervention au premier forum international consacré à l'utilisation rationnelle des ressources naturelles.

    "La Cour des comptes contrôle et continuera de contrôler dans la limite de sa compétence l'utilisation des ressources naturelles afin qu'elle soit plus rationnelle", a-t-il dit.

    Le contrôle de l'efficacité de l'utilisation des ressources naturelles exploitées de concert avec des partenaires étrangers est l'un des axes des efforts produits par la Cour des comptes, y copris dans le cadre de la coopération internationale, a-t-il ajouté.

    La Cour des comptes a déjà vérifié l'efficacité de plusieurs projets écologiques dans la mer Baltique de concert avec les représentants des organes de contrôle financier polonais et lituaniens, a souligné Serguéi Stepachine.

    Pour l'année prochaine, elle a projeté de vérifier des projets dans la mer Caspienne avec les collègues azerbaïdjanais, kazakhs et iraniens, ainsi que l'utilisation des ressources naturelles dans la mer de Barents, de concert avec les contrôleurs financiers norvégiens.

    En octobre prochain la Cour des comptes recevra la 10e réunion du Groupe de travail de l'Organisation internationale des organes supérieurs de contrôle financier consacrée à l'environnement à laquelle 45 Etats prendront part, a annoncé Serguéi Stepachine.

    "Les problèmes écologiques ont pris aujourd'hui une ampleur globale si bien que non seulement la santé de nos enfants et de nos petits-enfants mais également l'état économique de notre pays dépend de la façon dont ils seront résolus", a estimé le président de la Cour des comptes.

    Les problèmes écologies sont étroitement liés à l'économie municipale (transport, canalisations d'eau, égouts) et au développement des industries de transformation, source d'alimentation du budget national, a-t-il poursuivi.

    Les dépenses fédérales ou régionales pour les projets écologiques ne cessent d'augmenter tout en réclamant un perfectionnement de l'imposition des ressources naturelles, a-t-il fait remarquer.

    "La Cour des comptes intervient depuis des années avec esprit de suite pour un taux différencié d'impôt sur l'exploitation des ressources naturelles", a-t-il souligné.

    L'impôt doit être perçu en fonction des conditions géologiques du gisement, ce qui permettrait de l'exploiter de façon plus rationnelle et d'assurer une imposition plus rationnelle également, a son avis.

    L'Etat ne peut pas négliger la réglementation de l'exploitation des ressources naturelles parce que ce secteur est d'intérêt socio-économique et géopolitique, estime Serguéi Stepachine.

    "Mais comme ce secteur est également très rémunérateur, on aurait tort de s'interdire de favoriser le partenariat des secteurs public et privé d'orienter l'initiative privée dans la bonne direction", a souligné le président de la Cour des comptes russe.

    Lire aussi:

    Poutine: la Russie ne compte pas faire cavalier seul dans l’Arctique
    Pékin compte explorer l’Antarctique en synergie avec la Russie
    Fabien Niezgoda : « clarifier l’identité politique de l’écologisme »
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik