Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Poutine : Khodorkovski a causé un préjudice aux concitoyens, à ses partenaires et aux investisseurs

    Russie
    URL courte
    Procès Khodorkovski-Lebedev (213)
    0 0 0 0
    MOSCOU, 31 décembre - RIA Novosti. Vladimir Poutine estime que, par ses actes, Mikhaïl Khodorkovski a causé un préjudice aux citoyens de la Russie, à ses partenaires et aux investisseurs.

    A la question des journalistes de la chaîne de télévision néerlandaise Nederland 1 et du journal NRC Handelsblad de savoir si on avait pu agir autrement dans cette affaire, Vladimir Poutine a répondu : "Les gens qui agissent dans le dos de l'Etat nuisent à leurs concitoyens, à leurs partenaires étrangers et aux investisseurs qui tentent de travailler dans notre économie".

    Il a rappelé que le tribunal avait prononcé une condamnation contre M.Khodorkovski. "Il n'y a rien de bon dans tout cela, c'est fâcheux. Mais si la loi est violée, l'Etat doit réagir, dans le cadre de la législation existante. Ce n'est pas un élément de déstabilisation, c'est, au contraire, une preuve de sa stabilité et de sa force", a dit Vladimir Poutine.

    Il a aussi souligné que "par leurs actes, les gens de ce genre engendrent cette même corruption, ce dont nous parlons souvent. Certes, leurs actes n'en sont pas la cause unique, mais ils en sont pour beaucoup à l'origine".

    Interrogé au sujet des réactions suscitées par l'affaire Khodorkovski en Europe et dans le monde, Poutine a dit : "Si vous aviez pu gagner en cinq ou six ans plusieurs milliards de dollars de fortune personnelle, je vous assure que vous auriez pu escompter de vives répercussions en Europe et dans le monde en défendant vos propres intérêts".

    Dossier:
    Procès Khodorkovski-Lebedev (213)

    Lire aussi:

    «5 scénarios» du Kremlin pour perturber le cours des législatives en Allemagne
    Who is Mr. Putin: retour sur 17 ans de politique du dirigeant russe
    Poutine répond par un dicton russe à une question sur les attentats contre les dirigeants
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik