Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Perfectionner le cadre juridique russo-américain

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 1er novembre - Serguéi Zelentsov, RIA Novosti. Les problèmes du perfectionnement du cadre juridique russo-américain seront à l'ordre du jour de la réunion conjointe des comités internationaux de la Douma russe et du Congrès des Etats-Unis qui se tiendra le 3 novembre à Washington, a annoncé mardi le chef du comité des affaires internationales de la Douma, Konstantin Kossatchev.

    "Nous comptons sur un débat objectif, sans parti pris, avec nos collègues américains sur des problèmes aussi importants que le perfectionnement de la base juridique indispensable au développement des relations commerciales et économiques entre nos deux pays", a dit le député.

    D'après les informations disponibles, la part détenue par les Etats-Unis dans les investissements directs dans l'économie russe a sensiblement diminué depuis ces dernières années, a-t-il rappelé.

    Si en 1995 les Etats-Unis étaient à peu près à l'égalité avec les pays de l'Union européenne avec 28%-29% de la totalité des investissements directs en Russie, aujourd'hui leur participation atteint à peine 4%, contre plus de 70% pour les pays européens.

    "Ce recul est dû au fait que la législation américaine comporte toujours beaucoup de clauses limitant les échanges avec la Russie, dont le fameux amendement Jackson-Vanik et les restrictions rigides imposées à l'exportation de produits high-tech", a dit Konstantin Kossatchev.

    Parmi d'autres questions de l'ordre du jour de la rencontre entre législateurs le député a évoqué les perspectives de développement du dialogue russo-américain sur la lutte contre le terrorisme, le désarmement, la dissémination des armes de destruction massive.

    Cette coopération entre les législateurs des deux pays rendra les actions de la Russie et des Etats-Unis plus transparentes et plus prévisibles dans le contexte des situations alarmantes qui persistent en Irak, en Iran, en Afghanistan, en Corée du Nord et dans les "conflits gelés" dans l'espace post-soviétique. La nouvelle forme de coopération doit aussi contribuer à la mise en place d'un dialogue sur la prévention des catastrophes anthropiques et l'élimination des conséquences des cataclysmes naturels.

    La visite de la délégation parlementaire russe conduite par Konstantin Kossatchev aux Etats-Unis durera du 1er au 5 novembre.

    Lire aussi:

    Terrorisme, dissuasion nucléaire, deux terrains d’entente possibles entre Russie et USA
    Le Conseil de la Fédération propose «un contrepoison» aux fake news
    Frappes US: le laxisme de la communauté internationale encouragera leur poursuite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik