Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La Russie et l'Italie débattront du projet de démantèlement des sous-marins russes - LEAD

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 1er novembre - RIA Novosti. La Russie et l'Italie débattront le 17 novembre, au niveau de leur comité mixte, du projet de démantèlement des sous-marins nucléaires russes, a déclaré mardi aux journalistes le directeur adjoint de l'Agence fédérale de l'énergie atomique, Serguéi Antipov.

    "Le Comité bilatéral pour le démantèlement des sous-marins nucléaires tiendra sa première réunion conjointe le 17 novembre à Rome où nous devons examiner les projets concrets de démantèlement des sous-marins nucléaires", a-t-il dit.

    "Les fonds alloués par l'Italie au démantèlement des sous-marins russes sont déjà fixés. A cette réunion du comité nous examinerons ces sommes projet par projet", a-t-il ajouté.

    Le processus de démantèlement des sous-marins russes avance dans son ensemble "plus rapidement que prévu". "Le rythme choisi, à savoir quinze à dix-sept submersibles par an, est strictement respecté. Nous sommes même en avance sur le calendrier", a souligné Serguéi Antipov.

    Les partenaires occidentaux se sont joints activement au processus et débloquent régulièrement les fonds nécessaires. A ce jour, 122 sous-marins ont été détruits, a-t-il précisé.

    Parlant de la proposition du chef du Rosatom, Alexandre Roumiantsev, de démanteler aussi, dans les ateliers russes, des sous-marins de plusieurs pays d'Europe, dont la Grande-Bretagne et la France, Serguéi Antipov a souligné que des négociations n'étaient pas engagées sur cette proposition.

    Signé à Rome en février 2003 et ratifié en juin 2005, l'accord décennal russo-italien sur le démantèlement des sous-marins nucléaires russes prévoit que l'Italie déboursera à cet effet 360 millions d'euros à fonds perdu.

    L'objectif final de l'accord consiste non seulement à donner une affectation au combustible radioactif et à démanteler des submersibles russes réformés mais aussi à construire un site de stockage des déchets radioactifs doté d'une protection adéquate et à remettre en état les anciennes bases de la Flotte du Nord dans la presqu'île de Kola. A l'heure actuelle le niveau de pollution radioactive de la région suscite une vive inquiétude.

    Lire aussi:

    La Marine russe bientôt équipée du plus grand sous-marin au monde
    Les forces sous-marines russes attendent de grands renforts
    Le sous-marin russe Kazan, l'adversaire le plus redoutable pour la Marine US
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik