Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le président de l'Exécutif de la CEI salue la volonté de Minsk d'adhérer à l'OCS (Rouchaïlo)

    Russie
    URL courte
    0 0 0

    MOSCOU, 6 décembre - RIA Novosti. Le président de l'Exécutif de la Communauté des Etats indépendants (CEI) Vladimir Rouchaïlo salue la volonté de la Biélorussie d'adhérer à l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS).

    "La participation de tout pays de la CEI à des organisations internationales est positive car elle lui permet de consolider et de développer ses contacts", a indiqué M.Rouchaïlo aux journalistes russes mardi en donnant son avis sur la volonté de la Biélorussie d'adhérer à l'OCS tout d'abord à titre d'observateur.

    Au cours de sa récente visite en Chine, le président biélorusse Alexandre Loukachenko a déclaré que son pays avait l'intention de devenir un membre associé de l'OCS.

    De l'avis du président de l'Exécutif de la CEI, "la population du pays qui participe à une organisation internationale va en retirer des bénéfices et cela concerne tous les aspects de son existence".

    L'an prochain l'OCS fêtera ses cinq ans et "on peut dès à présent affirmer que cette organisation a prouvé son utilité", a encore souligné M.Rouchaïlo.

    La CEI, a-t-il rappelé, a signé avec l'OCS un accord de coopération et entend promouvoir les contacts avec cette organisation. La CEI veut aussi signer plusieurs documents de travail avec l'OCS, a précisé le président de l'Exécutif de la Communauté.

    Pour ce qui est de la Chine, M.Rouchaïlo l'a qualifiée d'un des Etats les plus dynamiques du monde qui suit avec intérêt les évolutions dans l'espace de la CEI, estimant que la promotion des contacts avec la RPC contribue au développement économique des pays de la Communauté et sert les intérêts de la paix.

    Lire aussi:

    L’Inde et le Pakistan sur le point de rejoindre l’OCS
    Organisation de coopération de Shanghai: élargissement confirmé
    Poutine appelle à plus d'unité face au terrorisme
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik