Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Une conférence internationale sur l'Afghanistan s'est ouverte à Londres

    Russie
    URL courte
    0 1 0 0
    LONDRES, 31 janvier - Ivan Zakhartchenko, Alexandre Smotrov. Une conférence internationale sur l'Afghanistan s'est ouverte mardi à Londres. Ses participants envisageront les moyens à mettre en oeuvre pour restaurer la paix dans ce pays toujours soumis à la terreur de ce qui reste des groupements de talibans et qui est le plus grand exportateur mondial illicite d'héroïne.

    La conférence est placée sous la présidence du secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, du premier ministre britannique, Tony Blair, et du président afghan, Khamid Karzaï. Quelque 70 pays y sont représentés. Cette manifestation est un prolongement du processus entamé en décembre 2001 lors de la Conférence de Bonn sur l'Afghanistan.

    La délégation russe à Londres est conduite par le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

    Le porte-parole de la place Smolenskaïa, Mikhaïl Kamynine, a déclaré à RIA Novosti que les participants à la conférence devraient adopter par consensus un Accord sur l'Afghanistan, un document qui énoncera les engagements politiques réciproques pris par la communauté internationale et l'administration de Kaboul.

    La Conférence de Londres réservera une place importante à la production des stupéfiants, étroitement liée au terrorisme. Pour Mikhaïl Kamynine, il n'y a pas d'alternative à la lutte contre l'industrie de la drogue afghane. Le succès de la lutte contre le terrorisme, la stabilité économique du pays et la formation d'un pouvoir centralisé en Afghanistan dépendent directement du règlement de ce problème.

    "L'afflux ininterrompu de drogue en provenance d'Afghanistan constitue un péril pour l'ensemble de la communauté internationale", a souligné le diplomate russe. Celui-ci a par ailleurs indiqué que pour la Russie l'ONU devait continuer de jouer le rôle de coordinateur central des efforts appliqués au plan international en matière de relèvement post-conflictuel de l'Afghanistan et elle estime nécessaire de renforcer le statut de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).

    "La Russie continuera d'aider l'Afghanistan dans son développement et son aménagement d'après-guerre. Elle est disposée à accélérer le règlement de la dette afghane pour étendre cette assistance", a souligné le porte-parole de la place Smolenskaïa.

    Lire aussi:

    L'ancien président afghan critique la nouvelle stratégie de Donald Trump dans la région
    Moscou: la campagne anti-drogue US en Afghanistan a échoué
    Washington compte muscler sa présence en Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik