Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La menace de sanctions contre l'Iran peut être écartée

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 1-er février - RIA Novosti. La menace de sanctions contre l'Iran peut être écartée à condition que les négociations sur la création d'une coentreprise russo-iranienne d'enrichissement d'uranium aboutissent, a estimé mercredi dans une interview à RIA Novosti le président du Comité des affaires internationales de la Douma, Konstantin Kossatchev.

    "En cas de succès des négociations, la menace de sanctions sera écartée. J'en suis certain", a dit le parlementaire russe.

    Des négociations russo-iraniennes sur cette question auront lieu le 16 février à Moscou avec la participation des représentants de la Chine, a-t-il rappelé.

    "En cas d'échec, cela se répercutera sur le rapport de l'AIEA", a-t-il ajouté.

    La période du 16 février au 6 mars, date de présentation du rapport des experts de l'AIEA sur la situation en Iran, est le "délai critique pendant lequel sera décidé le sort de l'Iran", selon l'expression de Konstantin Kossatchev.

    Quant à savoir si d'autres pays, outre la Chine, peuvent prendre part aux négociations sur le problème iranien, il a répondu par l'affirmative: "Théoriquement c'est possible", avant d'ajouter : "Si l'intervention d'un autre pays s'avère nécessaire pour persuader l'Iran, alors oui". Ce ne sera pas facile car l'Iran ne fait pas confiance à la plupart des intermédiaires, à l'exception peut-être de la Russie et de la Chine", a dit le parlementaire russe.

    Lire aussi:

    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    L’Iran muscle son programme balistique: «logique!», selon un sénateur russe
    Chef de la diplomatie iranienne: les USA ne respectent pas l’accord sur le nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik