Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le virus de la grippe aviaire est d'origine naturelle - académicien

    Russie
    URL courte
    Grippe aviaire (69)
    0 3 0 0

    SAINT-PETERSBOURG, 2 février - Olga Vtorova, RIA Novosti. Le virus de la grippe aviaire est d'origine naturelle et n'est pas une arme biologique, a déclaré jeudi aux journalistes l'académicien Oleg Kisselev, directeur de l'Institut de la grippe de Russie, et expert de l'Organisation mondiale de la Santé.

    "Nous n'avons pas encore atteint le niveau de développement nécessaire pour créer une pareille machine génétique. Je peux l'exclure absolument d'après le niveau de maîtrise actuel de la science", a dit l'académicien, interrogé sur une éventuelle origine artificielle de la maladie.

    D'après lui, si ce virus avait été créé artificiellement à des fins de guerre biologique, ce fait n'aurait en aucun cas pu être caché à la science.

    "Nous connaissons la généalogie du virus. S'il avait été artificiel, nous l'aurions remarqué", a souligné Oleg Kisselev.

    Pour lutter efficacement contre la propagation de la grippe aviaire, il faut des accords internationaux sur la sécurité biologique, a indiqué l'expert.

    Un accord-cadre a déjà été signé entre les Académies de médecine russe et chinoise, a-t-il précisé.

    Il faut à présent conclure des accords analogues avec les pays voisins, a répété l'académicien.

    "Nous sommes très en retard en la matière, et devons être informés en temps réel sur tout ce qui se passe sur le territoire des pays voisins. Le contrôle doit être global", a souligné Oleg Kisselev qui a affirmé que ses collègues ukrainiens avaient apporté une aide précieuse aux spécialistes russes qui étudient le virus de la grippe aviaire. "Nous avons récemment établi la structure du virus de la grippe de Crimée", a-t-il ajouté.

    Le directeur de l'Institut de la grippe estime également qu'il faut assurer un dépistage rapide du virus de la grippe aviaire. A cet effet les chercheurs travaillent actuellement à la création d'une puce biologique munie de "récepteurs humains et aviaires" capable d'identifier la nature du virus.

    Dossier:
    Grippe aviaire (69)

    Lire aussi:

    Le virus ayant paralysé des entreprises russes et ukrainiennes se distingue de Petya
    Les experts belges savent d’où provient le virus Petya
    Pas Petya, mais «ExPetya»: Le virus informatique ayant attaqué l’Europe a désormais un nom
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik