Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La Douma exhorte Tbilissi à ne pas aggraver les relations russo-géorgiennes

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 2 février - RIA Novosti. Le président du Comité pour la Défense de la Douma d'Etat (Chambre basse du Parlement russe), le colonel général Viktor Zavarzine, exhorte la direction géorgienne à ne pas aggraver les relations avec la Russie.

    "Je tiens à exhorter la direction géorgienne à davantage de maturité et à cesser de piquer des crises d'hystérie à toute occasion si, évidemment, l'aggravation de la situation et l'escalade du conflit ne constituent pas pour les responsables géorgiens une ligne stratégique dans les relations avec la Russie", a dit Viktor Zavarzine, en commentant l'incident du 1-er février dernier dans le village de Tkviavi autour d'un accident de la route qui avait impliqué des soldats de la paix russes et des citoyens géorgiens.

    Seuls le comportement correct et la retenue du commandement du contingent russe de maintien de la paix ont permis d'éviter un accrochage armé, a indiqué le député.

    Et d'ajouter: "Le fait que le ministre géorgien de la Défense, se trouvant sur les lieux de l'incident, n'a pas contribué à son règlement, mais y a même participé n'est certes pas à l'honneur des plus hauts responsables géorgiens".

    Selon le général russe, toute une série d'actes inamicaux à l'égard de la Russie "portent à croire que la direction géorgienne soit cherche un prétexte pour confrontation avec la Russie soit en crée elle-même, ce qui est encore pire", a estimé Viktor Zavarzine.

    Dans les jours qui viennent, l'incident autour de l'accident de la route sera examiné à une réunion du Comité parlementaire pour la Défense, a-t-il fait savoir.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Piégé par un canular, Saakachvili prédit à Kiev qu’elle va «s’attirer les foudres du ciel»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik