Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le patron de Gazprom attendu vendredi à Ankara

    Russie
    URL courte
    0 2 0 0

    ANKARA, 3 février - RIA Novosti. Le PDG de Gazprom, Alexeï Miller, arrivera ce vendredi dans la capitale turque pour envisager avec le ministre de l'Energie, Hilmi Guler, la participation de la compagnie russe à la réalisation de plusieurs projets d'importance.

    Le patron de Gazprom arrivera à Ankara en provenance de Grèce où il a examiné un certain nombre de questions ayant trait à la participation de la Russie au pipeline Burgas-Alexandroupolis, long de 285 kilomètres et qui sera posé à proximité de la frontière turque.

    Le déplacement d'Alexeï Miller à Ankara a lieu sur toile de fond des débats houleux qui ont lieu dans le pays au sujet du prix payé par la Turquie pour le gaz russe importé. L'opposition et les grands moyens d'information turcs prétendent que les Turcs payent ce gaz bien plus cher que les pays européens. Ils avancent même le chiffre de 243 dollars les 1.000 mètres cubes. Les autorités turques taisent les tarifs en vigueur, invoquant une clause secrète figurant dans le contrat concernant les livraisons de combustible russe.

    A la fin du mois de janvier la Turquie avait été au bord de la crise énergétique en raison de la brusque diminution (de 80%) des fournitures de gaz naturel iranien.

    La semaine dernière une bonne cinquantaine de grandes entreprises industrielles situées dans la région de la mer de Marmara n'ont pas été approvisionnées pendant plusieurs heures. En cas de crise quelque 1.500 entreprises auraient été privées de courant.

    La Turquie importe annuellement environ 30 milliards de mètres cubes de gaz. Près de 65% de ce combustible proviennent de Russie via le couloir de transit et le gazoduc Blue Stream.

    Sur la demande de la partie turque, la semaine dernière la Russie a augmenté les quantités de gaz acheminées par le Blue Stream.

    Eu égard à la crise qui s'est fait jour, la Turquie entend accélérer la construction de réservoirs souterrains car, n'en possédant pratiquement pas, elle n'est pas en mesure de constituer des stocks de gaz, a annoncé à RIA Novosti le vice-ministre turc de l'Energie, Salih Pasaoglu.

    Selon celui-ci, un entrepôt souterrain d'une capacité de 1,6 milliard de mètres cubes en chantier à Silivri, en bordure de la mer de Marmara, sera achevé au mois de juin. On accélérera aussi la construction d'un grand entrepôt sous le lac salé de Tuz Gölü, dans la partie centrale du pays. Sa capacité sera de 5 milliards de mètres cubes.

    Lire aussi:

    Nouveau record d'exportations en Europe pour Gazprom
    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    Turkish Stream: Gazprom entame la construction du gazoduc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik