Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Vladimir Poutine veut en finir avec les enlèvements au Caucase du Nord

    Russie
    URL courte
    0 301
    MOSCOU, 3 février - RIA Novosti. Vladimir Poutine a exigé du parquet qu'il s'attaque sérieusement au problème des enlèvements et de la traite des êtres humains au Caucase du Nord.

    "Nous nous heurtons toujours à ces crimes moyenâgeux que sont les enlèvements et la traite des êtres humains. Ce problème est particulièrement brûlant pour la population de la Tchétchénie et de plusieurs autres régions du Caucase du Nord", a dit le président russe au cours d'une réunion élargie du bureau du Parquet général.

    "Je demande au parquet de s'attaquer sans tarder à ce problème. Je demande à ce que l'on attache davantage d'attention, à ce que l'on examine attentivement chaque cas concret, chaque sollicitation et chaque plainte", a déclaré le chef de l'Etat.

    Pour Vladimir Poutine, les criminels doivent être punis indépendamment des considérations qui les animent et quelle que soit la situation qu'ils occupent.

    "Il a maintes fois été dit que le travail en vue d'assurer la sécurité des gens et la lutte contre la corruption, le rétablissement de la confiance dans la légalité étaient les conditions clés de l'essor de l'économie et du secteur social au Caucase du Nord", a relevé le président.

    Le chef de l'Etat a rappelé que cette région bénéficiait d'une aide fédérale de grande envergure, que des programmes finalisés y étaient réalisés, que son infrastructure se développait, ce qui créait des emplois nouveaux et des conditions propices pour la petite entreprise.

    "Il faut protéger sûrement ce travail créateur contre les criminels et les concussionnaires de tout acabit, et pour ce faire le Parquet général et les autres organes de maintien de l'ordre en ont les attributions et les moyens nécessaires", a souligné le chef de l'Etat.

    Lire aussi:

    Poutine: Washington soutenait activement les terroristes en Tchétchénie
    Parquet européen contre le terrorisme, Macron suscite le scepticisme
    Enlèvements présumés d’homosexuels en Tchétchénie: Moscou ouvre une enquête
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik