Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Un diplomate russe explique la position de Moscou sur la résolution de l'AIEA

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0

    VIENNE, 4 février - RIA Novosti. La Russie considère la mission du directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) consistant à informer le Conseil de sécurité de l'ONU du problème nucléaire iranien comme une démarche visant à ce que l'ONU ait une idée claire et complète du travail effectué par l'AIEA sur la question iranienne ainsi que sur le comportement que le Conseil des gouverneurs attend de Téhéran, a déclaré Grigori Berdennikov, représentant permanent de la Russie près les organisations internationales à Vienne, au cours de la réunion spéciale des gouverneurs de l'AIEA.

    "Comme la grande majorité des membres du Conseil des gouverneurs, nous sommes convaincus que l'éclaircissement des questions en suspens et la restauration de la confiance quant au caractère exclusivement civil du programme nucléaire iranien passent obligatoirement par la coopération totale et active de l'Iran avec l'AIEA. Il faut aussi que Téhéran réponde positivement aux appels du Conseil des gouverneurs, comme cela est mentionné dans la résolution que nous venons d'adopter", a dit le diplomate russe.

    Grigori Berdennikov a fait remarquer que "Le Conseil des gouverneurs adresse à l'Iran un signal sérieux sur la nécessité de prendre des mesures urgentes à même de lever la tension autour du programme nucléaire iranien".

    "Nous sommes satisfaits de constater que, comme cela ressort du texte de la résolution, le travail sur le programme nucléaire iranien sera poursuivi dans le cadre de l'AIEA. La préparation par le directeur général de l'AIEA d'un rapport détaillé sur l'application de la résolution du Conseil des gouverneurs pour la réunion que le Conseil tiendra au mois de mars constituera une étape importante de ce travail. Nous conférons une grande importance à ce rapport et à son examen détaillé au cours de la prochaine réunion du Conseil des gouverneurs. Une fois cela fait, le Conseil des gouverneurs devra décider de la marche à suivre", a déclaré le diplomate russe.

    Selon Grigori Berdennikov, "on voudrait espérer qu'il sera alors possible de faire évoluer la situation vers le mieux et nous invitons les amis iraniens à coopérer pleinement dans la mise en application de la présente résolution. Partant, le Conseil de sécurité, qui va entrer en possession d'un rapport informationnel sur les démarches entreprises par le Conseil des gouverneurs, pourrait partir du fait que le problème est en voie de règlement et qu'il le sera par le truchement de l'AIEA sans immixtion supplémentaire".

    Le représentant russe à Vienne a relevé que la mission du directeur général consistant à informer le Conseil de sécurité est considérée par la partie russe "comme une démarche visant à assurer que l'ONU ait une vision claire et complète du travail de l'AIEA concernant la question nucléaire iranienne et le comportement que le Conseil des gouverneurs attend de Téhéran".

    "Telles sont les considérations qui nous ont incités à voter en faveur du projet", a dit Grigori Berdennikov.

    Lire aussi:

    La Russie est opposée à l'implication de l'AIEA dans le processus de désarmement nucléaire
    Chef de la diplomatie iranienne: les USA ne respectent pas l’accord sur le nucléaire
    Chef de l’AIEA: la Russie est un participant actif au progrès de l’énergie atomique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik