Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Des débouchés garantis pour les matières énergétiques russes

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 6 février - RIA Novosti. Au début de la nouvelle année, certains pays ont fait connaître leur intention de mettre au point et d'employer largement les sources d'énergie alternatives. Cependant, les experts estiment que, pour l'instant, la Russie n'a pas de raisons de s'inquiéter, écrit la Nezavissimaia gazeta.

    La Russie continue à assurer ses clients de son intention d'augmenter les exportations de pétrole et de gaz. "Nous accroîtrons les livraisons de matières énergétiques sur le marché mondial, pour alimenter, par la suite également, l'Europe et d'autres régions en matières énergétiques", a déclaré à Rome le ministre russe des Finances Alexei Koudrine.

    Alexandre Arbatov, vice-président du conseil pour l'étude des forces productrices de l'Académie des sciences de Russie, a dit que "les déclarations des Etats-Unis et de l'Occident contiennent une part de bluff", en rappelant la campagne d'indépendance vis-à-vis des importations de pétrole lancée par le président Richard Nixon, campagne qui s'est avérée, en fin de compte, "économiquement inconsistante".

    Selon Alexandre Arbatov, il est également peu probable que l'Amérique parvienne techniquement à l'horizon de 2025 à réduire de plus de 75% les achats du pétrole proche-oriental et à utiliser activement les sources d'énergie alternatives (les centrales thermiques force-chaleur écologiquement sans danger alimentées par la houille, l'énergie nucléaire inoffensive, l'énergie solaire et éolienne).

    "Effectivement, les Etats-Unis ont un vaste programme qui coûte mille milliards de dollars et qui réserve une grande place à l'énergie fournie par l'hydrogène et à l'optimisation de la structure du combustible, mais cela ne signifie pas que les Américains réduiront considérablement la consommation de pétrole et de gaz. En ce qui concerne les pays européens, malgré les propos sur les programmes atomiques, ils continueront à consommer les matières énergétiques traditionnelles", estime Viktor Koudriavy, ancien vice-ministre des Combustibles et de l'Energie.

    De l'avis des analystes, il convient de ne pas ignorer le puissant facteur qu'est la demande sans cesse croissante de l'Inde et de la Chine qui continueront à passer à la Russie des commandes importantes de matières énergétiques traditionnelles. D'ailleurs, à en juger par la tendance qui s'est esquissée, leur demande augmentera au fil des années, c'est pourquoi Moscou pourra compenser la réduction des livraisons aux pays occidentaux.

    Lire aussi:

    Trump veut pousser les USA en tête du secteur énergétique
    Poutine dévoile ce qui menace le secteur de l'énergie à l'échelle mondiale
    Production de pétrole: la Russie agit en conformité avec ses obligations
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik