Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La Russie prouvera au monde entier son honnêteté financière

    Russie
    URL courte
    0 0 10
    MOSCOU, 6 février - RIA Novosti. La Russie est prête à tout faire pour prouver au monde entier l'honnêteté de son système bancaire, selon les Izvestia. En avril 2007, le GAFI (groupe d'action financière sur le blanchiment des capitaux) entamera une vérification anti-blanchiment sans précédent des banques russes. Bien plus, pour complaire à la communauté mondiale, les autorités russes ont l'intention d'interdire aux banquiers d'acquérir des banques "suspectes" de certains pays.

    Selon Viktor Melnikov, vice-directeur de la Banque centrale de Russie, le GAFI propose d'apporter des changements dans les documents bancaires "de façon à ce que chaque titre de paiement conserve l'information sur la personne qui a effectué le premier virement". De plus, le GAFI insiste sur le contrôle particulièrement rigoureux des comptes et des opérations bancaires des hommes politiques, par exemple, des ministres et des députés.

    En fait, la Banque centrale effectue constamment les inspections des banques russes en mettant en évidence celles qui violent la législation sur le blanchiment. Si, en 2004, seules deux organisations de crédit ont été privées de leurs licences pour infractions à la législation sur la lutte contre le blanchiment de l'argent sale, en 2005, ce chiffre se montait à 14, a dit Viktor Melnikov.

    Mikhail Soukhov, directeur du département pour les licences et l'assainissement financier de la Banque de Russie, a fait savoir aux journalistes à la fin de la semaine dernière que la BC prévoyait d'adopter prochainement un nouveau règlement sur l'achat par les banquiers russes de banques étrangères. Le changement principal consiste, selon lui, à interdire l'achat de filiales "suspectes" de banques dans les pays qui ne coopèrent pas avec la Russie et, par conséquent, avec le GAFI, dans la lutte contre le blanchiment de l'argent sale.

    Cette volonté des autorités russes de complaire au GAFI s'explique probablement par leur désir ardent d'adhérer à l'OMC cette année. Il en a été de même durant quelques années, lorsque la Russie avait accepté les inspections interminables en aspirant à adhérer au GAFI, ce qui eut lieu, en fin de compte, en 2003.

    Lire aussi:

    Banque mondiale: la Russie annonce les conditions de sa participation à la capitalisation
    Les plus grandes banques chinoises gèlent des comptes nord-coréens
    Les banques russes, nouvelles cibles des radicaux ukrainiens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik