Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le chef de la diplomatie russe en visite de travail en Grèce

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0

    ATHENES, 6 février - Dimitri Panovkine, Alexeï Bogdanovski, RIA Novosti. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, est arrivé lundi en Grèce pour une visite de travail.

    A Athènes, le chef de la diplomatie russe s'entretiendra avec le président grec, Karolos Papoulias, et le premier ministre, Kostas Karamanlis des relations politiques bilatérales, de la coopération pratique et des grands dossiers internationaux, compte tenu de l'actuel statut de la Grèce en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, avait précisé pour RIA Novosti dimanche le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Kamynine.

    Les deux parties devront également examiner la situation dans les Balkans, les rapports entre la Russie et l'Union européenne, le règlement du conflit au Proche-Orient, ainsi que la coopération dans la région de la mer Noire, a pour sa part noté le ministre grec des Affaires étrangères, Petros Molyviatis.

    Moscou et Athènes auront la possibilité d'évaluer leurs liens bilatéraux "extrêmement bons" tout en envisageant les moyens de les renforcer et de les approfondir, selon lui.

    Les entretiens seront également consacrés aux problèmes présentant un intérêt particulier pour les deux parties, notamment la question chypriote et les perspectives de l'édification du Kosovo, a ajouté le ministre grec.

    Pour lui, les relations bilatérales entre la Russie et la Grèce sont en plein essor.

    Les rapports excellents, voire exceptionnels, entre la Russie et la Grèce ont une longue histoire qui se poursuit toujours, a indiqué Petros Molyviatis en se disant persuadé que cette tradition aura un prolongement encore plus dynamique, notamment au cours de sa rencontre lundi avec Sergueï Lavrov.

    Lire aussi:

    Les hackers grecs et turcs se lancent dans une guerre informatique
    La Grèce confirme son intérêt pour le gazoduc de la Russie
    Du gaz lacrymogène pour arrêter le rassemblement contre la venue de Macron à Athènes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik