Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La présidence au G8 définira les priorités de la politique extérieure russe pour des années à venir (député)

    Russie
    URL courte
    0 2 0 0

    MOSCOU, 6 février - RIA Novosti. La présidence de la Russie au G8 définira les priorités de la politique extérieure russe non seulement pour l'année en cours, mais aussi pour des années à venir, a estimé lundi Konstantin Kossatchev.

    Le président du Comité pour les Affaires internationales de la Douma d'Etat (Chambre basse du Parlement russe), Konstantin Kossatchev, a notamment fait cette déclaration, en inaugurant une "table ronde" consacrée à la présidence tournante de la Fédération de Russie au G8.

    Ayant souligné que c'est pour la première fois de son histoire que la Russie "préside à une communauté aussi prestigieuse de puissances mondiales", le parlementaire a indiqué que la participation de la Russie au G8 se trouvait en rapport direct avec le développement économique du pays.

    "Bien des sujets abordés dans le cadre du G8, que ce ne soit même pas au niveau officiel, sont souvent très concrets. Ainsi, à l'issue des ententes enregistrées au sein du G8, la dette extérieure russe a été restructurée pour un montant de quelque 70 milliards de dollars", a rappelé Konstantin Kossatchev.

    Et d'ajouter que le plus grand attrait actuel de la Russie pour les investisseurs et l'élévation de sa note de crédit internationale sont aussi l'un des effets directs de la participation du pays au G8.

    Les thèmes proposés par la Russie pour la discussion au Sommet du G8, y compris la lutte contre les nouveaux défis et menaces et la lutte contre les maladies infectieuses, "ne sont pas seulement ni tellement des priorités pour la Russie elle-même", mais pour l'ensemble de la communauté internationale", a relevé le président du Comité pour les Affaires internationales de la Chambre basse du Parlement russe.

    Konstantin Kossatchev a tout particulièrement insisté sur la contribution de la Russie à la lutte contre le terrorisme international, tout en rappelant que, l'année dernière, par exemple, l'Assemblée Générale de l'Organisation des Nations Unies avait adopté une convention internationale sur la lutte contre le terrorisme nucléaire, dont le projet avait été proposé par la délégation russe.

    "La discussion sur ce thème à une étape préalable dans le format du G8 ouvre en fait la voie de l'adoption d'une convention encore plus importante de l'ONU, et plus précisément d'une convention contre le terrorisme international", a noté Konstantin Kossatchev.

    "Nous apprécions certes énormément le dialogue qui se déroule dans le cadre du G8 sur la non-prolifération des armes de destruction massive (ADM)", a dit le député russe.

    Lire aussi:

    Terrorisme, dissuasion nucléaire, deux terrains d’entente possibles entre Russie et USA
    La Russie n'adhérera jamais à la coalition américaine
    Frappes US: le laxisme de la communauté internationale encouragera leur poursuite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik