Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Les priorités de la présidence russe au G8 répondent aux intérêts de la Russie et de ses partenaires (député)

    Russie
    URL courte
    0 2 0 0
    MOSCOU, 6 février - RIA Novosti. Les priorités de la Russie au cours de sa présidence au G8 correspondent à ses propres intérêts nationaux, mais comptent aussi énormément pour ses partenaires, a estimé lundi à la Douma d'Etat (Chambre basse du Parlement russe), Konstantin Kossatchev.

    Le président du Comité pour les Affaires internationales de la Chambre basse du Parlement l'a notamment déclaré au cours d'une discussion sur les questions liées à l'actuelle présidence tournante de la Russie au G8.

    "Les priorités de la Russie au cours de sa présidence au G8, soit la sécurité énergétique, la santé publique et l'éducation, ce sont des priorités qui correspondent aux intérêts de la Russie elle-même et de tous ses citoyens, mais qui comptent aussi beaucoup pour nos partenaires au G8", a fait remarquer Konstantin Kossatchev.

    Et d'ajouter que cette circonstance précise permettra de réaliser des programmes appropriés "sans surmonter des résistances, quelles qu'elles soient".

    "Ce sera un travail commun de tous les Etats-membres du G8 sous la présidence de la Russie", a indiqué le député.

    Les participants à la discussion d'aujourd'hui à la Douma ont pu constater, a dit Konstantin Kossatchev, qu'à part les priorités évoquées, la Russie avait préparé nombre d'idées supplémentaires et d'initiatives de taille sur un très large spectre de problèmes".

    Et d'expliquer: "On ne parle généralement pas en public de ces problèmes tant que les décisions et les ententes enregistrées ne seront pas annoncées par les leaders des Etats respectifs".

    L'ordre du jour y sera extrêmement large, a continué le parlementaire, en précisant que la Russie entend examiner plus de 50 questions rien qu'à des réunions de haut niveau et de niveau supérieur.

    Parmi les questions figurant à l'ordre du jour de la présidence de la Fédération de Russie au G8, Konstantin Kossatchev a cité celles de la sécurité stratégique dans le monde, de la non-prolifération des armes de destruction massive (ADM), du désarmement et de la non-militarisation de l'Espace, ainsi que de la démographie, de la mise en place d'un système international de commerce des quotas pour les rejets de gaz carbonique dans le cadre du Protocole de Kyoto et de nombreuses autres questions.

    La couverture informationnelle de l'actuelle présidence tournante de la Fédération de Russie au G8 "n'est pas parfaite en attendant", a reconnu le parlementaire russe.

    "Tout porte à croire que, pour le moment, il y a toujours plus de questions que de réponses au sujet de cette présidence", a constaté Konstantin Kossatchev. Selon ce dernier, les représentants de l'exécutif qui ont assisté à la "table ronde" d'aujourd'hui à la Douma l'ont admis, eux aussi.

    La pratique des "tables rondes" consacrées à la présidence de la Fédération de Russie au G8 sera poursuivie, a fait savoir le président du Comité pour les Affaires internationales de la Chambre basse du Parlement. "La prochaine réunion du genre aura lieu soit juste à la veille du Sommet au mois de juillet, soit tout de suite après si la Douma n'est pas en vacances", a précisé Konstantin Kossatchev.

    Lire aussi:

    Terrorisme, dissuasion nucléaire, deux terrains d’entente possibles entre Russie et USA
    «Les sénateurs US font plonger Trump dans une atmosphère de psychose antirusse»
    Sanctions antirusses: Moscou doit préparer une riposte «douloureuse»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik