Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le litige territorial est le problème principal des rapports nippo-russes: ministre japonais des AE

    Russie
    URL courte
    0 1 0 0
    TOKYO, 7 février - Andrei Fessioun, RIA Novosti. Le litige territorial est le problème principal des rapports nippo-russes, a déclaré le ministre japonais des Affaires étrangères Taro Aso au congrès annuel du "Mouvement pour la restitution des territoires du Nord" qui s'est ouvert mardi à Tokyo.

    En qualifiant le litige territorial de "problème principal des rapports nippo-russes", Taro Aso a répété les paroles prononcées il y a un an par son prédécesseur Nobutaka Machimura au congrès précédent.

    Le ministre a évoqué la nécessité d'approfondir la compréhension entre les deux pays en étendant la coopération et d'�uvrer pour parvenir à des solutions mutuellement acceptables sur la base du "Plan d'actions russo-japonais" signé en janvier 2003 par les dirigeants des deux pays. "Nous aspirons à la signature dans les plus brefs délais d'un traité de paix après le règlement du problème de l'appartenance des quatre îles Kouriles", a-t-il dit.

    Le premier ministre japonais Junichiro Koizumi n'est pas présent au congrès. Néanmoins, cette absence ne signifie pas que la position du Japon a changé, ont déclaré les organisateurs du congrès, précisant que sa présence était indispensable à une réunion du parlement.

    "L'absence du chef du gouvernement (japonais) dans cette salle ne signifie pas que l'attitude envers le problème territorial a changé dans notre pays, même si cela se produit pour la seconde fois", a déclaré la célèbre journaliste Yoshiko Sakurai.

    L'année dernière, le premier ministre, victime d'un refroidissement, n'a pu assister au congrès. Par contre, cette fois, on constate la présence au congrès du ministre des Affaires étrangères Taro Aso, du ministre Yuriko Kawaguchi chargé de l'Environnement et du Problème des territoires du Nord, du secrétaire général du parti libéral démocrate Tsutomu Takebe, parti au pouvoir, ainsi que des représentants de tous les partis politiques japonais.

    Le 7 février est la "Journée des territoires du Nord" (c'est ainsi qu'on appelle au Japon les îles d'Itouroup, Kounachir, Chikotan et Habomai), dont la "restitution" est la condition de la normalisation des rapports avec la Russie et de la conclusion d'un traité de paix. Cette journée est marquée depuis 1981 avec le soutien du gouvernement en souvenir du premier traité russo-japonais signé le 7 février 1855 à Shimoda.

    Lire aussi:

    Poutine: Moscou et Tokyo pourraient travailler ensemble sur les îles Kouriles
    Hospitalité sans précédent: Poutine reconduit en voiture un ex-Premier ministre japonais
    Une mission d’affaires japonaise visite les Kouriles pour la première fois
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik