Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le dirigeant de la Tchétchénie a rejoint la "campagne anticaricatures"

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0

    MOSCOU, 7 février - RIA Novosti. Le scandale provoqué par la publication dans les journaux européens de caricatures du prophète Mahomet a atteint la Russie. Ramzan Kadyrov, premier ministre intérimaire de Tchétchénie, a interdit l'activité des ONG danoises dans la république, selon le quotidien Vremia novosteï.

    "Les Danois bafouent les sentiments d'un milliard et demi de personnes, ils agissent comme des provocateurs. Les ONG danoises et tout ce qui provient du Danemark sera interdit. L'accès de la République leur sera fermé", a déclaré le premier ministre intérimaire qui présidera désormais la section tchétchène de Russie unie.

    Les employés du Conseil danois pour les réfugiés, la plus grande organisation humanitaire présente dans le Caucase du Nord depuis 1997, ont déjà été invités officieusement à fermer leur représentation à Grozny. Des bureaux de l'organisation fonctionnent également à Nazran, Vladikavkaz et Stavropol. Plus de 500 000 habitants de la Tchétchénie bénéficient de l'aide du Conseil danois pour les réfugiés qui distribue des produits alimentaires et des matériaux de construction. Après le recensement officiel de la population, les listes dressées par le Conseil danois restent la source d'informations la plus fiable sur le nombre d'habitants de la Tchétchénie.

    Les autorités ont déjà tenté de mettre fin au projet russe de Conseil danois en 2004, car le Danemark était soupçonné d'apporter une aide humanitaire aux terroristes. Ramzan Kadyrov s'est avéré un défenseur plus zélé des valeurs islamiques que les représentants de l'émigration "séparatiste" qui ont formé une grande communauté au Danemark.

    "Un homme qui souhaite du bien à son peuple ne peut pas faire une telle déclaration", a dit Elena Bourtina, qui dirige le programme d'assistance médicale aux habitants de la Tchétchénie de l'ONG russe Comité d'assistance civile.

    Selon l'avocat Guenri Reznik, membre de la Chambre civile, "les Européens ont le droit de vivre en s'inspirant de leurs notions et des rapports entre la liberté d'expression et les sentiments religieux. Par conséquent, reporter toute cette affaire aux rapports avec l'Etat et ses organisations révèle un manque évident de professionnalisme".

    Lire aussi:

    Kadyrov qualifie les infos sur l'assassinat de civils en Tchétchénie de «provocations»
    Bienvenue en Tchétchénie: Merkel et Macron invités à évaluer la situation des homosexuels
    Tchétchénie: bientôt des visites guidées pour constater la situation des gays?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik