Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Vladimir Poutine prend part mardi à une réunion élargie du collège du FSB

    Russie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 7 février - RIA Novosti. Le président russe, Vladimir Poutine, prend part mardi à une réunion élargie du collège du Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie.

    C'est la quatrième fois que Vladimir Poutine assiste à une réunion du bureau en qualité de chef de l'Etat. Cependant, le président a déjà fréquenté le siège du FSB à de nombreuses reprises: Vladimir Poutine a été à la tête de ce département de juillet 1998 à août 1999.

    Ordinairement le chef de l'Etat participe aux conférences annuelles des ministères et départements dits de force. Il s'agit notamment du FSB, des ministères de l'Intérieur, de la Défense et de la Justice, du ministère des Affaires étrangères. Vendredi dernier Vladimir Poutine a assisté à la réunion du collège du Parquet général.

    Les participants à la conférence d'aujourd'hui dressent le bilan du travail du FSB en 2005 et envisagent les tâches pour 2006.

    Au mois de décembre de l'année dernière le directeur du FSB, Nikolaï Patrouchev, avait annoncé aux dirigeants des grands moyens d'information russes qu'à la suite d'opérations spéciales menées par les forces fédérales plus de 300 terroristes ayant opposé une résistance armée avaient été abattus, dont les chefs de bande Maskhadov, Avdorkhanov, Daoudov et Tchitigov, des représentants d'Al-Qaïda au Caucase du Nord ainsi que des organisateurs de réseaux religieux extrémistes clandestins dans la même région. Nikolaï Patrouchev s'est déclaré certain que le terroriste international Chamil Bassaïev lui aussi serait éliminé.

    Le 23 janvier, au cours d'une réunion du gouvernement le président avait annoncé que consécutivement aux explosions qui avaient endommagé des gazoducs en Ossétie du Nord et des pylônes électriques en Karatchaevo-Tcherkessie il avait demandé au FSB de renforcer la sécurité des sites énergétiques au Caucase du Nord.

    Il n'est pas exclu que mardi Vladimir Poutine aborde une nouvelle fois la lutte contre la xénophobie et le nationalisme. Le 20 décembre, prenant la parole devant des représentants des services de sécurité, le président avait exigé du FSB qu'il combatte le nationalisme belliqueux, la xénophobie, l'incitation à la violence et à la haine interethnique. "Il faut agir résolument pour couper court à ces crimes et dénoncer leurs commanditaires et exécutants", avait déclaré Vladimir Poutine.

    En 2005, le FSB a mis fin à l'activité de 26 de ses collaborateurs "retournés" et de 67 agents de services secrets étrangers.

    Le 23 janvier, le porte-parole du FSB, Sergueï Ighnatchenko, a annoncé aux journalistes que le FSB avait découvert un dispositif d'espionnage électronique que les services secrets britanniques avaient dissimulé à l'intérieur d'un bloc de pierre et confondu quatre espions britanniques opérant à Moscou sous couverture diplomatique. Le FSB a également établi que ces agents britanniques finançaient certaines organisations non gouvernementales russes.

    Lire aussi:

    Région de Moscou: une cellule de Daech dirigée par des émissaires étrangers mise au jour
    Des suspects projetant des attentats à Saint-Pétersbourg arrêtés par le FSB (vidéo)
    Douze terroristes du groupe Djihad islamique interpellés à Kaliningrad
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik